Où trouver les meilleurs bouchers à Bruxelles ?

Pour un barbecue ou pour la Pâques... Brusselslife met en avant plusieurs boucheries situées à Bruxelles:

Créé le 28/03/2018 - Dernière mise à jour le 03/07/2018

Quelques adresses

Tout d’abord, rendez-vous à Saint-Gilles chez Carlos. Ouverte depuis presque 50 ans, par Carlos et son épouse, cette boucherie est spécialisée dans les viandes maturées : Monbéarde, Salers, Charolais, Maine d’Anjou, Bœuf de Normandie, Rouge de RE 180125 002Fandres, Rubia Gallega, Angus,… La boucherie propose également des viandes de veau de lait, d'agneau "pré-salé", du porc "Duroc Olive",… Et pour votre sandwich du midi, n’hésitez pas à tester l’américain préparé du chef, une autre spécialité de la maison.
 

Situé à Anderlecht, le grossiste Van Engelandt est spécialisé dans la viande d’agneau depuis 1968 ! Il propose de la viande d'agneau d'Irlande, du centre de l'Angleterre et d’Ecosse. Il dispose également de son propre magasin, ce qui permet aux particuliers de se procurer leur viande à des prix de gros.
 

Crée il y a plus de 60 ans et actuellement implantée à Uccle et à Stockel, La Moutonnerie propose de l’agneau, du bœuf, du porc, de la volaille, du veau,…  Pour ceux qui n’ont pas le temps de cuisiner, il est possible d’acheter des préparations « maison », réalisées à base de produits frais et de saison.
 

A Etterbeek, à la Maison Lanssens est une boucherie familiale spécialisée dans les brochettes (brochettes d’agneau marocaine, de steak, de dinde, de porc,…), la choucroute et les petites saucisses.
 

A Woluwe-Saint-Pierre, le comptoir boucherie du supermarché de luxe Rob vous propose de l’agneau (gigot, côte, filet, médaillon,…), des viandes maturées, du bœuf Wagyu ou bœuf de Kobé, une célèbre viande japonaise.
 

Partons de l’autre côté de la capitale est plus précisément, à Jette. Tout d’abord, à la boucherie Cortoos, spécialisée dans l’agneau de lait, qui se consomme rôti entre la période des fêtes de Noël et de Pâques. Toujours à Jette, chez L’Os à Moi’l, un large choix de viandes, de volailles et de plats faits maison sont proposés. En semaine, des sandwiches sont également en vente le midi.

Comment le servir?

Symbolisant Pâques, l’agneau peut se préparer de diverses façons. Voici donc quelques idées !
 

Généralement, l’agneau constitue le plat principal du repas de Pâques. Dans un premier temps, il convient de déterminer la façon dont vous voulez le préparer. Le traditionnel gigot d’agneau, le filet d’agneau, le carré d’agneau ou le navarin d’agneau? Si vous optez pour un plat plus original, des herbes, des épices ou même des fruits secs vous seront utiles afin d’agrémenter votre préparation : ail, cannelle, curry, cardamone, menthe, romarin, thym,… seront d’excellents condiments pour accompagner votre agneau.
 

Pour les fans de sucré-salé, sachez que la souris d’agneau s’associe parfaitement avec des ingrédients sucrés. Vous pouvez par exemple préparer de la souris d’agneau confite au miel, caramélisée ou accompagnée de figues.
 

Le saviez-vous ?

En Alsace, depuis le 19ème siècle, l’agneau Pascal se consomme également au petit-déjeuner ! Signifiant « petit agneau pascal », le Lamala est une brioche en forme de bébé mouton et saupoudrée de sucre glace. L’origine de cette tradition est probablement liée au Carême. En effet, durant cette période de jeûne qui dure 40 jours, il était interdit de manger des œufs. Suite à l’accumulation des stocks, les boulangers devaient trouver une solution pour avoir moins d’œufs. Ainsi est né le Lamala.
 

A vos fourneaux et bon appétit !