Image
Pièces maîtresses des musées bruxellois

Pièces maîtresses des musées bruxellois

Créé le 15/01/2013 - Dernière mise à jour le 12/11/2013 Comme toutes les grandes villes, Bruxelles possède un patrimoine culturel important à travers ses musées tantôt uniques, tantôt exceptionnels, tantôt splendides. Chacun de ces musées possède des pièces maîtresses. Les iguanodons, le luthéal, l’horloge paquebot… Bien d'autres chefs-d’œuvre sont à découvrir, suivez-nous !

Un instrument rarissime

Au Musée des Instruments de Musique, votre regard s'arrêtera sûrement sur un instrument très rare. Il n’en existe qu’un seul exemplaire, et c’est à Bruxelles que vous pourrez l’admirer. Messieurs, Mesdames, voici le luthéal. Inventé par le Belge George Cloetens en 1919, il ne s'agit pas là d'un instrument à part entière mais d'un dispositif qui permet de changer le timbre des notes produites par les instruments à cordes. Le mécanisme est composé de différents dispositifs métalliques qui offrent des sons supplémentaires qui nous rappellent le son du clavecin. Après votre visite, n'hésitez pas à aller vous restaurer sur la terrasse tout en haut du bâtiment, elle possède une vue imprenable sur le centre de la ville!

 

Tous les chemins mènent au Cinquantenaire !

Avez-vous déjà visité Rome ? Vous êtes-vous déjà demandé à quoi pouvait ressembler la ville éternelle du temps où Jules César y exhibait ses jambes de superstar ? Sachez qu'il en existe une maquette monumentale et très détaillée au Musée du Cinquantenaire. Baladez-vous le long de la Via Appia, pénétrez dans les thermes, sentez l'excitation des combats de gladiateurs au Circus Maximus… Cette visite vous permettra d'explorer chaque recoin de la ville. De plus, la démonstration multimédia qui accompagne la maquette de Rome lui donne une dimension hors du commun !

 

Tintin est passé par là !

Tintin et l'Oreille Cassée, ça vous dit quelque chose? Le fétiche qui a inspiré Hergé est exposé au Musée du Cinquantenaire ! Moment émouvant pour les nostalgiques de Tintin... Incitation à replonger dans les aventures du reporter à la houppette pour les autres... Hergé a visité le musée dans les années 30 alors qu'il préparait ses albums et a trouvé son inspiration en tombant nez à nez avec le fétiche. L'original est en réalité une statuette du porteur d'offrande chimu avec les deux oreilles intactes. Les ateliers de moulage du musée mettent en vente une reproduction en plâtre du fétiche pour une somme plutôt démocratique en regard au merchandising habituel. La momie de Rascar Capac qui ouvre avec fracas Les 7 boules de Cristal est également exposée au Cinquantenaire.  

 

Une horloge qui prend la mer !

Prenons la direction de l'un des musées les plus originaux de Bruxelles : bienvenue au Clockarium. Au milieu de cette collection d’horloges, vous ne pourrez pas louper l'horloge paquebot. Editée à l'occasion du lancement du "Normandie" en 1932, cette reproduction en faïence comporte les éléments caractéristiques de ce paquebot mythique : les différents ponts, les canots de sauvetage et les cheminées fumantes, le tout reposant sur une mer formée bleue. Au centre de la coque, une pendule sous verre : fascinant !

 

Jean Roba a perdu sa 2 CV !

Si Jean Roba n'est pas le dessinateur belge le plus connu, ses héros, Boule et Bill ont fait le tour du monde! Dans le hall d'entrée du Centre Belge de la Bande Dessinée, trône fièrement la Deux Chevaux rouge de la famille à l'enfant espiègle et au cocker taquin.  Véritable pièce de musée, ce petit bolide rouge n'a rien à envier à ses grands frères plus luxueux. Ici, point de cheval cabré sur la carrosserie mais des dédicaces: le Grand Schtroumpf garni le passage de roue arrière et côtoient des signatures de renom: Dupa, Tibet, Morris... A l'origine, c'était un cadeau des Editions Dupuis à l'occasion du 1.000ème gag du joyeux duo. Roba en fit ensuite don au Centre Belge de la Bande Dessinée. Dans le hall du musée, la voiture côtoie la fusée de Tintin.

 

Un petit envol !

Voler dans les airs est un rêve de gosse partagé par beaucoup d’entre nous ! Il est devenu réalité au XXème siècle avec la construction des premiers avions. Le Musée Royal de l'Armée et d'Histoire Militaire vous propose une collection unique de vieux avions. Déambulez dans cet espace de la taille d'un terrain de football pour admirer ces petites merveilles et arrêtez-vous un instant sur l'hydravion Schreck FBA type H. Le premier du genre! Construit en 1913 par Louis Schreck, il est l'ancêtre des hydravions d'aujourd'hui. Vous serez surpris par la petite taille de cette œuvre. Il vous faudra d'ailleurs quelques efforts pour l’imaginer dans les airs un pilote aux commandes.

 

Une lettre du Roi

Le Musée BELvue possède de nombreux objets ayant appartenu à Albert Ier, troisième roi des Belges : photos, médailles, bustes, peintures mais pas seulement… Parmi ces souvenirs, une lettre écrite par le souverain mérite notre attention. Il s'agit d'une missive envoyée à Guillaume II, dernier Empereur Allemand en 1914 . Une ultime tentative diplomatique pour éviter l'invasion allemande sur le territoire neutre de la Belgique. Cet effort de la dernière chance ne portera pas ses fruits puisque l'Allemagne envahit la Belgique en août 1914 !

 

Je vous salue Marie

Rassemblez vos missels, cierges et autres chapelets, direction le Musée de la Ville de Bruxelles. Vous allez y découvrir une œuvre monumentale qui raconte la vie de la Sainte Vierge : le retable de Saluzzo (retable de Saluces). Vous serez émerveillé par ce chef-d'œuvre unique réalisé avec une extrême précision. Couverts de feuilles d'or, les décors sculptés et peints de cette construction ont été très finement réalisés. L'oeuvre polychrome est néanmoins marquée par une large utilisation de la couleur bleue. Une fois fermé, ce même retable illustre la vie de Joseph ! 

 

Les dinosaures ressuscitent !

En même temps qu’il usait ses fonds de culottes sur les bancs de l’école publique, le petit belge découvrait avec stupéfaction les iguanodons : ces monstres sortis de terre qui le transportaient à la vitesse de l’éclair jusqu'à la préhistoire. Envie d’un bond dans le temps ? Direction la rue Vautier et sa célèbre vitrine où paradent les dinos. Cerné par un imposant troupeau d’iguanodons, vous serez projetés 130 millions d’années en arrière. Les 29 squelettes reconstitués découverts fin des années 70 à Bernissart ont été extraits des profondeurs de la terre pour votre plus grand plaisir. De l’araignée minuscule au gigantesque cachalot, les salles permanentes du Muséum des Sciences Naturelles vous transportent pour un voyage à travers le monde et les millénaires.

 

Icare a plongé !

Le mythe d'Icare, vous vous en souvenez ? Le destin tragique de l'homme aux ailes de cire qui avait voulu approcher le soleil d'un peu trop près. Pieter Bruegel, primitif flamand du XVIème siècle a voulu représenter la légende de la chute d'Icare sur une toile peinte à l'huile en 1558 et exposée aux Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique. Elle montre Icare après sa chute dans la mer ses jambes sortant de l'eau. Un paysan et un pêcheur assistent à la scène : mélange de genres et d’époques ! Il fallait être Bruxellois pour imaginer Icare tomber entre une caravelle et un pêcheur ! Vous serez émerveillé par la précision du peintre et les couleurs qu'il a choisies.

Ne vous fatiguez pas, ce n'est pas l'heure de la sieste ! La centaine de musées bruxellois recèle de nombreux trésors qu'il vous appartient de découvrir...

Brusselslife Newsletter

Chaque semaine vous recevez le meilleur de l'actualité bruxelloise: divertissement, évènements, carnet d'adresses, agenda...

Choose your Language