Prendre le soleil dans les parcs cachés de Bruxelles

Prendre le soleil dans les parcs cachés de Bruxelles

Créé le 07/06/2013 - Dernière mise à jour le 10/07/2017 Le ciel est bleu, le mercure remonte… Vous vous précipitez sur votre balcon, mais il ne vous a jamais semblé si petit et votre voisin du bas vous nargue dans son jardin…. Vos enfants surchauffent…Votre peau réclame la douceur des rayons de l’astre souverain…. Une seule prescription : embarquez tout ce petit monde direction l’espace vert de votre choix!

Pour commencer, une petite recommandation. Fuyez le Parc Royal et le Cinquantenaire: trop faciles d'accès, ils souvent très vite bondés et votre virée au soleil pourrait viter tourner à l'insolation...

Parc d’Egmont

Au cœur du Pentagone, rares sont les parcs où l’on peut réellement se détacher de l’animation de la ville. Le parc d’Egmont fait partie des heureuses exceptions. Coincé entre le Boulevard de Waterloo et le Sablon, cet hectare et demi de verdure est un véritable havre de paix. Il fait bon s’y poser après une séance shopping du côté de Louise. Si les rayons du soleil sont souvent bloqués par les immeubles aux alentours, on se consolera en faisant un petit saut au Sablon pour se ravitailler en sucrerie.

Brussels: Parc d'Egmont

La Cambre au carré

A l’évocation du lieu-dit la Cambre, le tout Bruxelles se rue sur les pelouses qui borde le lac homonyme. On y pique nique, on y écoute de la musique et on y fait du sport dans une joyeuse cacophonie. Les plus branchés empruntent même le bac pour arpenter l’île du Chalet Robinson.

Mais la Cambre, c’est aussi une abbaye en contrebas de l’avenue Louise. A partir de l’IT Tower et du Callens Café, les jardins de l’abbaye descendent en cinq terrasses vers la place Flagey. Une alternative souvent négligée aux « plages » surpeuplées des étangs d’Ixelles. Le petit plus? La Cambre est un des espaces verts dans lesquels Bruxelles Environnement met des transats à diposition.

Wolvendael

Situé à deux pas de l’avenue De Fré, le parc de Wolvendael renferme plusieurs arbres centenaires sur ses 18 hectares de superficie. Caractérisé par ses vallons, il abrite plusieurs points d'eau et une plaine de jeux. Depuis peu, on peut aussi s'y marier !

Les 18 trous des Etangs Mellaerts

On peut s’y offrir une balade en pédalo ou s’y affronter lors d’une partie de mini-golf avant de flâner dans les vallons du Parc de la Woluwe de l’autre côté du boulevard ou d’emprunter la promenade verte. On finira l’après-midi autour d’une bonne glace à la Brasserie des Etangs Mellaerts.

Rouge-Cloître, porte de Soignes

“Tous les chemins de la Forêt de Soignes mènent au Rouge-Cloître” dit la légende! Sur 6 hectares, le site du Rouge-Cloître offre au public ses jardins, ses promenades, sa piste de santé et, surtout, sa plaine de jeux pour enfants. Son bateau pirate fait généralement l’unanimité… Le Rouge-Cloître c’est surtout la porte d’entrée de la forêt de Soignes, le « poumon vert de Bruxelles » .Ses 4000 hectares offrent de nombreuses promenades à pied, à cheval ou en vélo.

Rouge Cloitre

Voyage à Tervuren

Une après-midi à Tervuren commence souvent par un voyage en tram. Fourrez ballon, couverture et crème dans votre cabas et grimpez dans le tram 44, direction le terminus. En remontant l’avenue de Tervuren, vous vous enfoncez dans les sous-bois avant que la vue majestueuse ne se dégage vers la Palais de Colonie. Comme quoi, tram et plaisir peuvent parfois se conjuguer. Une fois débarqué, pour se consoler de la fermeture du Musée royal de l'Afrique centrale (réouverture courant 2017) pourquoi pas une promenade à l’ombre des arbres et au bord de l’eau. Il y fait si beau…

Hêtre ou ne pas hêtre dans le bois du Laerbeek

Si la hêtraie cathédrale de la Forêt de Soignes est aux portes du classement du patrimoine mondial de l’Unesco, sa consœur du Laerbeek n’en mérite pas moins le détour. Ce sont plus de trente-trois hectares qui s’offrent à la promenade plus qu’au farniente. Un point de chute à privilégier au printemps quand les jacinthes et autres muguets fleurissent les sous-bois.

Le secret du Tenbosch

Si vous ne retenez qu’une adresse de cet article, notez d’urgence celle-ci : coin des rues des Mélèzes et Hector Denis. Le parc Tenbosch est probablement un des secrets les mieux gardés de la capitale. Levons un coin du voile : caractère familial, arbres rares, repos, pelouses, points d’eau, aires de jeu… Autant d’aspects qui ne se livrent pas au premier regard et qui invitent à la promenade pour y dénicher son petit paradis au soleil!

Tenbosch Park

A Etterbeek, le jardin Félix Hap présente à peu de chose près les mêmes caractéristiques. Accès par le numéro 510 de la chaussée de Wavre. Alors ces secrets, vous les gardez pour vous ou vous les partagez ?

Au revoir Forest, bonjour Duden

S’ils sont limitrophes, ces deux parcs sont diamétralement opposés ! Oubliez Forest, prenez votre courage à deux mains et montez jusque Duden. Derrière le stade de l’Union Saint-Gilloise, club de foot historique de la Capitale, le Parc Duden surprend par son caractère sauvage. Le relief de ce parc a de quoi faire mentir l’expression plat pays : point culminant à 90 mètres, point le plus bas à 55. Essentiellement ombragé, à réserver pour les grosses chaleurs.

Brusselslife Newsletter

Chaque semaine vous recevez le meilleur de l'actualité bruxelloise: divertissement, évènements, carnet d'adresses, agenda...

Choose your Language