Aimez-vous Brahms ? Quelle question…

Soirées
Écrit par - 28 nov. 2018, 17:35 (Mis à jour: 10 déc. 2018, 09:30)
Aimez-vous Brahms ? Quelle question…
Alors ne manquez surtout pas son « Deutsches Requiem » par Les Chœurs de l’Union européenne ce dimanche à 18h au Palais des Beaux Arts.

Au lendemain du Traité de Rome

L’évènement est de taille… européenne avec ce concert de gala clôturant en fanfare – les puristes nous pardonneront ce jeu de mot facile – les festivités du 60ème anniversaire des Chœurs, ensemble vocal créé dès le lendemain de la signature du Traité de Rome, point de départ de notre Union européenne. Tout le symbole d’une tradition perpétuée dans la dynamique évolutive de l’institution : l’ensemble se compose aujourd’hui de quelque 80 choristes issus d’une vingtaine de nationalités.
 

Tous passionnés par la pratique de cet art vocal né avec le baroque et toujours bien actif. Témoin privilégié, cette création mondiale de la symphonie « Le Chemin des Dames » écrite par notre compatriote Jacques-Alphonse De Zeegant dans le cadre des commémorations de la Grande Guerre, exécutée pour la première fois en la cathédrale de Laon, le 30 août 2014, puis au conservatoire de Milan et à Bruxelles en la Cathédrale des Saints Michel et Gudule. L’un des plus beaux faits d’armes… pacifistes de l’ensemble que dirige depuis 28 ans Dirk De Moor.

Avec des grands ensembles de renommée

Fils de Bob De Moor, le plus célèbre des collaborateurs de Hergé, originaire d’Anvers et initialement formé aux académies d’Uccle et de Saint-Gilles, il a conjointement dirigé les Chœurs de la RTBF et de la VRTN avant ceux de la Monnaie. Son arrivée à la tête des Chœurs de l’Union européenne a largement contribué au rayonnement de l’ensemble, régulièrement appelé à accompagner de grands orchestres dans l’immense variété du répertoire allant de Bach et Vivaldi jusqu’aux œuvres contemporaines, en passant entre autre par Haydn, Mendelssohn, Mozart, Schubert, Schumann, Scriabine, Mahler et… Brahms.

 

L’œuvre la plus ambitieuse de Johannes Brahms

C’est donc « Ein Deutsches Requiem », connue comme étant l’oeuvre la plus ambitieuse du compositeur viennois d’adoption, qui a été choisie pour ce concert du 2 décembre à 18h en la prestigieuse salle Henry Le Bœuf. Enraciné dans des mots de dévotion, le « Requiem allemand » de Brahms utilise un langage contemplatif et universel, qui va au-delà des frontières des religions, révélateur d’un fond commun de croyance chrétienne, plutôt que d’une Eglise spécifique.
 

Quant à son intitulé, Brahms lui-même précisait : « Je renoncerais volontiers au mot ‘allemand’ pour mettre tout simplement ‘humain’ ». L’Ensemble Orchestral Mosan sera en piste avec Jean-Pierre Haeck au pupitre et deux solistes, la soprano Elise Gäbele et le baryton Samuel Namotte. Que le premier qui n’aime pas Brahms lève la main ! D’ailleurs, notre… petit doigt nous dit que ce concert de gala réserve au public quelques belles surprises, mais n’en disons pas plus…
 

Informations pratiques : 

Dimanche 2 décembre 2018 aux Palais des Beaux-Arts à 18h.
Prix : 18€ - 42€
Réservations sur le site du BOZAR.

Avez-vous apprécié cet article?

Partagez-le

Chargement de l'article suivant ......

Newsletter

Chaque semaine, du nouveau contenu dans votre boîte mail

Newsletter

Découvrez plus de 12 000 adresses et événements

Profitez de toutes les sections de BrusselsLife.be et découvrez plus de 12 000 adresses et un grand choix d'événements, d'informations et de conseils et astuces de notre écriture.

Brusselslife.be
Avenue Louise, 500 -1050 Ixelles, Brussels,
02/538.51.49.
TVA 0472.281.221

Copyright 2022 © Brusselslife.be Tous droits réservés. Le contenu et les images utilisés sur ce site sont protégés par le droit d'auteur. la propriétaires respectifs.

www.brusselsLife.be/[email protected]