Alex Vizorek n'est pas du tout un chef d'oeuvre en péril

Sortir
Écrit par Brusselslife Rédaction - 21 sept. 2016, 00:00 (Mis à jour: 09 mars 2022, 10:22)
Alex Vizorek n'est pas du tout un chef d'oeuvre en péril
Etonnant parcours de ce diplômé de Solvay devenu un saltimbanque du rire. Comme Walter, Alex Vizorek est monté sur les planches avec succès. Il est devenu chroniqueur sur France Inter et on commence à le voir régulièrement sur nos écrans.

Fraîchement diplomé de Solvay, il comprend que son parcours ne sera pas un parcours conventionnel. Il entame les excellents cours Florent et il accepte que cela ne sera pas non plus une carrière à la Delon. Il écrit son propre spectacle : "Alex Vizorek est une oeuvre d'art". Dans le titre, on retrouve l'arrogance des ex étudiants de Solvay et leur excès de confiance en eux.

De la scène au studio

Très vite après son spectacle poussé par un jeune producteur qui monte, qui monte, qui monte, ... soit Giles Morin (Kings of Comedy), il rejoint la famille des Enfants de Choeur sur Vivacité. Excellent programme diffusé le dimanche matin avec un serveur de soupe qui plomble l'ambiance mais c'est une belle énergie avec Walter, de Warzée, Bourdon, Vizorek, ... Depuis, le programme est devenu très mièvre et populaire. Vizorek et son poisson Sigmund envahissent nos écrans le dimanche. Ses cafés serrés égaient nos matinées. Puis, c'est Paris qui l'aspire sur France Inter. Avec sa copine Charline Vanhoenacker. Depuis, c'est la consécration. Agenda de fou avec une émission quotidienne à 17 hrs à préparer, matinale sur Inter le mardi, Comédie le mercredi, La Première le jeud, France 5 le vendredi et le week-end sur scène. Un stakhanoviste de l'humeur car entre tout cela, il faut se nourrir du quotidien pour alimenter le travail. "Sans être riche, je peux dire que je gagne la même chose que mes camarades de promotion à l'Ulb" enchaîne-t-il dans un formidable fou-rire.

Loin des yeux. Près du coeur

Vivant à Paris quasi en permanence, il va voir ses compatriotes sur scène. Il regrette de ne pas pouvoir assez se taper la cloche au Relais St Job, le marché du Châtelain qui l'adore et ou il crèche, le cimetière d'Ixelles avec sa Bastoche, son café Montmartre et bien le Comedy Club. "Heureusement, Virginie Hocq nous a dégoté une véritable friterie belge près des Grands Boulevards. Une friterie qui cuit les frites deux fois avec une somptueuse Jupiler" déclare-t-il.

De retour à Uccle

Sa première grande salle, c'était le Centre Culturel d'Uccle. "A l'époque, Carine Lescot-Gol m'avait un peu offert aux ucclois. Je suis donc ravi de revenir jouer dans la ville qui m'a vu naître. Je rejoue mon spectacle initial qui est bien remanié. Ce n'est que du bonheur" souligne-t-il. Si vous voulez réserver, il faut vous précipiter sur le site de réservation ici.

 

Avez-vous apprécié cet article?

Partagez-le

Chargement de l'article suivant ......

Newsletter

Chaque semaine, du nouveau contenu dans votre boîte mail

Newsletter

Découvrez plus de 12 000 adresses et événements

Profitez de toutes les sections de BrusselsLife.be et découvrez plus de 12 000 adresses et un grand choix d'événements, d'informations et de conseils et astuces de notre écriture.

Brusselslife.be
Avenue Louise, 500 -1050 Ixelles, Brussels,
02/538.51.49.
TVA 0472.281.221

Copyright 2022 © Brusselslife.be Tous droits réservés. Le contenu et les images utilisés sur ce site sont protégés par le droit d'auteur. la propriétaires respectifs.

www.brusselsLife.be/[email protected]