Annie Cordy et Bruxelles Annie Cordy et Bruxelles : que de souvenirs !

Sortir
Écrit par Brusselslife Rédaction - 31 août 2020, 20:30 (Mis à jour: 09 mars 2022, 15:01)
Annie Cordy et Bruxelles : que de souvenirs !

Annie Cordy s’en est allée dans sa dernière demeure à Cannes, mais son cœur restera pour toujours à Bruxelles, sa ville natale.

Dès l’annonce de la triste nouvelle, c’est le tout Bruxelles qui a pris le deuil. Native de Laeken, sur le territoire même de la Ville, la plus grande et la plus importante des dix-neuf communes de la Région, la petite Léonie Cooreman en aura fait du chemin devant tous les feux de la rampe et aux quatre coins de la francophonie. Scène, théâtre, cinéma, chanson… tout le show-biz a perdu l’une de ses plus grandes dames. Et aussi l’une des plus « durables » si on considère qu’elle avait encore récemment tenu la vedette dans « Les souvenirs », magnifique film de Jean-Paul Rouve où elle incarnait une grand-mère fugueuse, refusant de finir ses jours dans un home.

L’éternel retour des concerts

Annie Cordy et Bruxelles, ce sont des débuts remarqués sur la scène des cabarets qui feront vite écho jusqu’au Lido de Paris. Ce furent également des retours fréquents au gré de spectacles et de concerts, sans oublier de nombreuses apparitions à la télé, où on l’a même vue en présentatrice d’émissions d’histoire de la Belgique, sa patrie comme elle l’a toujours affirmé.

Le pari osé de « Rue Haute »

Et ce fut aussi un film… anecdotique. Un pari risqué mais artistiquement tenu. En 1975, le… Liégeois André Ernotte – qui s’est éteint prématurément à New York en 1999 à l’âge de 55 ans – propose à l’artiste d’incarner une vendeuse de poissons devenue folle dans « Rue Haute », du nom de la principale artère du quartier des Marolles. Annie Cordy casse complètement son image de faiseuse de rire pour tirer les larmes face à Mort Schuman. Le film fut proposé à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère, mais ne rencontra pas le succès, malgré ses indéniables qualités.

L’Ommegang des au revoir

La boucle bruxelloise de la « Bonne du Curé » s’est bouclée quand à l’occasion de son 90ème anniversaire, Annie Cordy est l’invitée-vedette de l’Ommegang. Nini la Chance qui rejoint Charles-Quint, il n’y a qu’en Belgique et… qu’à Bruxelles qu’on peut imaginer pareil lien. Il est vrai que notre éternelle boute-en-train aurait sans aucun doute déjà fait le plus spectaculaire des troubadours à une époque joyeuse et prospère de notre histoire…

Annie Cordy en 1961 - Wikipedia

Avez-vous apprécié cet article?

Partagez-le

Chargement de l'article suivant ......

Newsletter

Chaque semaine, du nouveau contenu dans votre boîte mail

Newsletter

Découvrez plus de 12 000 adresses et événements

Profitez de toutes les sections de BrusselsLife.be et découvrez plus de 12 000 adresses et un grand choix d'événements, d'informations et de conseils et astuces de notre écriture.

Brusselslife.be
Avenue Louise, 500 -1050 Ixelles, Brussels,
02/538.51.49.
TVA 0472.281.221

Copyright 2022 © Brusselslife.be Tous droits réservés. Le contenu et les images utilisés sur ce site sont protégés par le droit d'auteur. la propriétaires respectifs.

www.brusselsLife.be/[email protected]