TOP

Arum Titan: les deux 'plantes qui puent' ont éclos

Arum Titan: les deux 'plantes qui puent' ont éclos

L'excitation est à son paroxysme au Jardin Botanique de Meise: la première 'plante qui pue' devrait éclore à partir de ce lundi 10 avril. La deuxième, plus grande, aux alentours du lundi de Pâques.

Comme chaque année au Jardin Botanique de Meise, situé à une dizaine de kilomètres au nord de Bruxelles, tout le personnel jubile. Les deux Arum Titan sont sur le point d'entrer en floraison. Un processus extrèmement rapide puisqu'il ne dure que 72 heures, pendant lequel les deux plantes dégagent une forte odeur de viande pourrie. Le Jardin Botanique de Meise, dispose de deux spécimens, une petite plante d'1m09 et une grande d'1m23, à taille adulte ces plantes peuvent atteindre les 3m de haut. A Meise, les spécialistes sont sur le qui-vive, ils s'attendent à un début d'éclosion lundi soir pour la première plante, la deuxième devrait éclore une semaine après. L'Arum Titan à fleuri pour la première fois en Belgique en août 2008, en 3 jours l'évènement avait attiré plus de 8 000 visiteurs. Un succès de foule qui s'est reitéré en 2011, 2013 et 2016. Depuis l'an dernier, le Jardin Botanique dispose d'une deuxième plante.   

Un processus de reproduction ingénieux

Dans leur habitat naturel, ces plantes peuvent être distantes de plusieurs kilomètres, comme chez beaucoup d'autres végétaux, ce sont donc les insectes qui jouent un rôle prédominant dans le processus de reproduction. Au moment de la floraison, l'Arum Titan dégage  une odeur très forte qui attire mouches, abeilles et autres coléoptères à l'interieur de la plante. Prisonniers pendant un temps des parties végétales, ils se couvrent de pollen avant de resortir, d'être attirés par l'odeur d'un deuxième Arum Titan et de le polleniser suivant le même processus. Une fois les fleurs femelles fécondées elles se transforment en baies rouges. Les oiseaux les mangent et participent à la dissémination des graines, évacuées dans leurs excréments.  

Sauvegarde d'une plante en danger 

Originaire de l'île de Sumatra en Indonesie, cette plante est menacée par le processus de déforestation local. En Europe, deux autres jardins botaniques en Angleterre et en Allemagne travaillent en colaboration avec celui de Meise à la conservation de la plante. Grande nouveauté cette année, le jardin botanique de Meise a réussi à mettre en place une polénisation "à la main". Les botanistes peuvent désormais reproduire l'action des mouches entre la plante mâle et la plante femelle. C'est en quelque sorte comme reproduire l'action des mouches qui transfère le polen de la plante mâle vers la plante femelle. Une innovation de grande importance quand on sait que les espèces d'insectes nécessaires à la reproduction de l'Arum Titan, ne sont pas présent en Belgique...  

Time-lapse de l'ouverture de la plante (à partir de 0:43) 

Un spectacle aussi bien visuel qu'olfactif

La formation de bourgeon est rare, mais lors d'une floraison l'arum titan produit une fleur gigantesque aux couleurs rouge, jaunes et pafois mauves. Outre la beauté de sa fleur, c'est aussi une expérience olfactive que l'on découvre à la rencontre de l'Arum Titan. Dès l'éclosion, la plante dégage une forte odeur de viande pourrie, qu'elle amplifie en dégageant une forte chaleur. L'odeur est particulièrement forte au début du processus de floraison. A Meise, les jours précis du début de la floraison ne sont pas encore connus, même s'il sont estimés au début de la semaine prochaine pour la petite plante et aux alentours du lundi de Pâques pour la grande plante. L'odeur des fleurs étant particulièrement forte à la tombée de la nuit, le Jardin Botanique devrait prolonger ses heures d'ouverture en soirée, pour permettre aux visiteurs de profiter pleinement de ce spectacle aussi bien visuel qu'olfactif. 

 

Show more
Sports et activités de loisirs

Plus d'articles