TOP

PAR TOUTATIS Les aventures d’Astérix le Gaulois chez les Belges à Bruxelles

Rédaction BrusselsLife.be. Découvrir Bruxelles

26 Mar 2020, 11:03 Last Updated: 27 Mar 2020, 09:03

Si la Belgique est assurément l'un des pays de la BD, elle occupe une place plus particulière dans l'histoire des auteurs d'Astérix, le célèbre Gaulois à moustache et de ses aventures gavées de potion magique. Découvrons ça par Belenos !

© Brusselslife (Lin-Mei/Flickr & Wikipedia/CC BY 2.0 - Myrabella/Wikimedia Commons/CC BY-SA 3.0 - EmDee/Wikipedia/CC BY-SA 4.0)

“Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Car un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste à l’envahisseur…”, la célèbre légende introduisant tout bon album d’Astérix a marqué plus d’un esprit ! Avec ses 38 albums vendus à plus de 350 millions d’exemplaires, son parc d’attractions, ses nombreux films et dessins animés (dont “Astérix et la Surprise de César” avec son générique chanté par le Belge Plastic Bertrand sur une musique de Vladimir Cosma, un tube célèbre pour ses paroles “drôlatiques”), difficile de ne pas connaître Astérix, Obélix et leurs aventures à travers le monde antique.

Il était une fois, Astérix le Gaulois

Le guerrier gaulois blond à moustache et au casque ailé est né de l’imagination du génie du scénario René Goscinny (1926-1977) et c’est le talentueux dessinateur Albert Uderzo (1927-2020) qui lui a donné ses traits. Astérix a débuté ses aventures dans le magazine Pilote en 1959 et s’est depuis révélé être une bande dessinée tout public mêlant l’aventure à la culture, à l’histoire, au voyage, le tout avec beaucoup d’humour et un grand sens de la camaraderie. Les auteurs ont toujours pris un malin plaisir à parodier l’histoire et la société contemporaine au fil des albums, ce qui fait le cachet et le succès de la bande dessinée.


Les deux papas d’Astérix avaient déjà collaboré auparavant et donné vie à différents héros mythiques de la BD franco-belge comme l’indien Oumpah-Pah ou le corsaire Jean Pistolet (publié durant un temps dans “La Libre junior”). C’est d’ailleurs via l’intermède de la Belgique et de Bruxelles, que les deux compères feront connaissance en travaillant pour les agences International et World Press. Après le décès de Goscinny en 1977, Uderzo fonde les éditions Albert-René, reprend le scénario et continue les aventures de leur héros avec 8 albums. En 2011, sa main l’empêchant de pouvoir dessiner, Albert Uderzo confie le scénario et le dessin des aventures d’Astérix et Obélix à Jean-Yves Ferri et Didier Conrad. Le duo a depuis déjà sorti 4 albums dont “Astérix chez les Pictes” et “La fille de Vercingétorix".

Astérixeke chez les Belges “une fois” !

Avec ce 24e album paru en 1979, les aventures de nos Gaulois préférés commencent, comme à leur habitude, en Armorique. Après une rencontre avec un Romain, Astérix et Obélix apprennent que Jules César a affirmé que “de tous les peuples de la Gaule, les Belges étaient les plus braves” (réel extrait des “Commentaires sur la Guerre des Gaules”). Une affirmation qui irrite fort l’égo tout gaulois du chef du village Abraracourcix qui se décide d’aller défendre la réputation de la Gaule celtique. Accompagné des deux héros, ils prennent la route et tombent vite sur une tribu de Belges avec laquelle ils se lient d'amitié mais Abraracourcix et le chef belge gardent cependant leur esprit de compétition l'un envers l'autre (on retrouve là l’éternelle rivalité franco-belge).

C’est ainsi qu’ils se lancent dans un concours : ceux qui détruiront le plus de camps romains seront désignés “les plus braves de toute la Gaule”. Un concours qui tourne vite à l’humiliation pour les Romains et à la rigolade pour les Belges et Gaulois. César, arbitre du concours malgré lui, jugera qu’ils sont, à ex aequo, tous aussi fous les uns que les autres. L’album a été publié après la mort de Goscinny, scénariste de la série. Uderzo rendra hommage à son ami en dessinant un petit lapin triste dans la dernière case, celle du classique banquet de fin d’album (une référence au surnom que Goscinny donnait à sa femme, “mon lapaing”, avec un accent provençal prononcé).


Cette aventure d’Astérix et Obélix dépeint la Belgique que ses auteurs ont bien connue et qu’ils croquent avec beaucoup d’humour. On y retrouve en effet de nombreux clins d’œil : sur la composition originale du peuple belge (“Bellovaques, Suessions, Eburons… sont nos prénoms, Belge notre nom de famille”, une allusion au poème d’Antoine Clesse : “Flamands, Wallons / Ce ne sont là que des prénoms / Belge est notre nom de famille !”), l’hymne national (“Après des semaines… d’esclavage”, en référence à un passage de la Brabançonne), les conflits linguistiques (les deux chefs belges se disputent une langue de sanglier lors d’un banquet), le paysage (avec une tirade pastichée du “Plat pays” de Jacques Brel).

On y aborde, évidemment, notre gastronomie (les tartines, la bière (“Gueuselambix” est le nom porté par le chef nervien), les choux de Bruxelles, le waterzooi et les moules frites), l’art (le banquet final chez les Belges reprend le tableau “Le repas de noce” de Bruegel l’Ancien), l’histoire (la bataille de Waterloo), le vocabulaire truculent des Belges francophones (bazar, castar, drache, carabistouille, etc.) mais aussi des personnalités célèbres (Annie Cordy est Nicotine, la femme du chef du village, Eddy Merckx est le coursier qui part prévenir les autres tribus belges de la bataille) et le folklore (les célèbres détectives Dupond et Dupont de Tintin, le Manneken-Pis).

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Morgan (@m_erkrwecpa) le

Enfin, en 2017, le Centre Belge de la Bande Dessinée organisait à Bruxelles une exposition intitulée “Astérix chez les Belges - Une exposition ludique à la découverte des Gaulois du Nord” dans laquelle on pouvait bien sûr plonger dans le célèbre album mais aussi parcourir l’univers des aventures des Gaulois. Les Belges sont sinon présents dans d'autres albums comme "Astérix chez les Goths" ou "Astérix Légionnaire".

Bruxelles et Astérix

Si l’on évoque vaguement Bruxelles dans l’album “Astérix chez les Belges” avec ses choux et son Manneken-Pis, Astérix et sa joyeuse bande sont certainement présents dans la capitale belge avec l’une des fresques du parcours BD qui est disséminé à travers le centre-ville. Commencé au début des années ‘90 à Bruxelles, le parcours BD expose des fresques murales représentant des personnages populaires de la BD franco-belge. Vous y trouvez entre autres nos héros nationaux préférés comme Tintin, Blake et Mortimer, le Chat, Gaston Lagaffe mais aussi ceux issus de l’imagination d’auteurs étrangers comme Hugo Pratt, Zep et… Uderzo !

C’est dans le quartier de la Senne, au sud-ouest du pentagone bruxellois, entre la porte d’Anderlecht et la place Marché aux Fleurs, au numéro 33 de la rue de la Buanderie que se situe la fresque de l’univers gaillard de Goscinny et Uderzo. On peut y voir Astérix, Obélix, Idéfix et tous leurs autres compagnons du village des irréductibles Gaulois à l’assaut de l’un des camps romains voisins, comme ils en ont l’habitude. C’est une scène tirée de l’album “Astérix en Corse”, 20e album, sorti en 1973.
La fresque d'Astérix du parcours BD à la rue de la Buanderie. © Lin Mei/Wikipedia/CC BY 2.0Les habitants du village gaulois ont invité leurs amis de Gaule et d’ailleurs pour célébrer l’anniversaire de la victoire de la bataille de Gergovie (l'une des batailles remportées par les Gaulois face aux Romains lors des campagnes historiques de César). Quoi de mieux qu’attaquer un camp romain de la région pour fêter dignement l’occasion ? Au courant de la tradition, la plupart des camps romains ont déserté les lieux, sauf le camp de Babaorum qui est resté en garnison (forcée) car il abrite un prisonnier : le chef de village et rebelle corse Ocatarinetabellatchitchix. Une fois le prisonnier délivré, Astérix, son inséparable compagnon Obélix et leur fidèle Idéfix se lanceront dans une nouvelle aventure sur l’île de beauté avec le chef rebelle corse...

Découvrir Bruxelles Visites & Patrimoine Visites & Découvertes Sorties & Loisirs Bandes dessinées