TOP

Aux origines belges du hockey sur glace

Aux origines belges du hockey sur glace

D’origine canadienne, le hockey sur glace a été institutionnalisé par le vieux continent. Et, surprise, notre plat pays n’y est pas pour rien!

Sans avoir une grande tradition de sports de glace, la Belgique est, avec la France, la Suisse et la Grande Bretagne, membre fondateur de la fédération internationale en 1908. L’histoire ne s’arrête pas là…

Douze ans plus tard, en 1920, le premier tournoi olympique de hockey sur glace a lieu en Belgique, à Anvers ! Alors que les Jeux d’hiver n’existent pas encore, le tournoi est disputé quelques mois avant l’ouverture officielle de l’olympiade d'été. Le tournoi olympique reste aujourd’hui encore le rendez-vous majeur de la discipline, même si outre-Atlantique, le championnat de la NHL et la coupe Stanley sont l’objet de toutes les convoitises.

Comme aucun club n’a pris la relève du défunt Brussels Royal IHSC, les hockeyeurs bruxellois sont obligés de s’exiler en périphérie. Rendez-vous pour les plus compétitifs dans le fief des Chiefs à Leuven, les autres deviendront, au choix, des Lions à Liedekerke ou des Ice Warriors à Malines. Toutes les infos sur le site de la fédération.

On a testé le hockey sur glace

Pour nous initier aux plaisirs de la glisse, nous nous sommes laissés guider par Tim Lannan. Ce patineur d’origine canadienne veille sur les équipes de jeunes des Leuven Chiefs : le profil idéal pour des débutants comme nous !

Détour obligé par la case vestiaire. Les choses sérieuses commencent déjà pour moi. Loin de devoir enfiler l’attirail complet du hockeyeur professionnel, j’ai pourtant du mal à me débattre avec le short renforcé, les jambières, le plastron et les coudières. Enfiler les chaussettes et le maillot par-dessus relèvent déjà du défi sportif. Une fois toutes les protections enfilées, je quitte le vestiaire, récupère un casque et une crosse, et je suis autorisé à monter sur la glace…

Je ne regrette pas mes dernières sorties sur les patinoires bruxelloises qui me permettent d’avoir plus ou moins l’air crédible… Quelques explications et conseils plus tard, je commence à trouver mes marques. Dans la foulée, je découvre également mes limites ! La réputation de sport collectif le plus rapide du monde n’est pas volée, je suis régulièrement perdu… Le palet n’est plus dans mon champ de vision, je n’arrive pas à changer de direction,… Bref je tourne sur la patinoire et essaye de temps à autre de participer à l’action…

Au fil du jeu, j’apprends de nouvelles techniques. Le dégagement du palet via la bande devient vite ma favorite. Je m’essaie à quelques contacts pas trop appuyés avec l’adversaire qui se soldent tous par un détour en position allongée sur la glace…

Au bout des trois périodes de 20 minutes, j’ai l’impression de sortir d’un sauna… Complètement vidé, mais heureux !

Bonne nouvelle, la patinoire de Louvain accueille chaque dimanche en début de soirée les groupes qui veulent s’essayer au hockey sur glace. Toutes les infos sur www.ijsbaanleuven.be

Show more
Sports d'équipes Blog Actualités bruxelloises

Like this content?
Subscribe for updates!

Your information will be used in accordance our Privacy policy

Plus d'articles