TOP

Bansky fait la fermeture du STROKAR inside #Unauthorized

Maxime de Kerchove.

09 Nov 2018, 13:11 Last Updated: 12 Nov 2018, 08:11

Une expo consacrée au pape du street-art débarque jusqu'au 30 décembre à Bruxelles au STROKAR inside.

Bansky fait la fermeture du STROKAR inside #Unauthorized
Bansky fait la fermeture du STROKAR inside #Unauthorized

L’artiste avait fait récemment parlé de lui en réduisant en frites de papier (et ce, de façon subtile, en bon pirate qu'il est) une œuvre vendue aux enchères 1,2 millions d’euros à la célèbre salle de vente Sotheby’s. Un beau pied de nez, et un bon buzz, au marché de l'art et au tout à l'argent. Une exposition lui est aujour'hui consacrée au STROKAR inside à Ixelles (ex-Delhaize Molière, ex-patinoire). Un espace dédié à l'art urbain condamné à une mort certaine pour un projet immobilier. Ironie du sort ?

 

Une icône du street-art

On connaît tous, ne serait-ce que de nom, le très renommé mais toujours anonyme street-artiste anglais Banksy. Ayant commencé à se faire connaître dans le milieu des années 90 avec son style unique : ses œuvres mêlant poésie et politique, en détournant des images connues ou de son propre cru, avec beaucoup d’esthétique et un message souvent mordant. Car c’est un humour noir qui recouvre le travail du graffeur. Comme son Dismaland, parc d’attraction lugubre et subversif (caricature d’un parc célèbre) ou encore son hôtel en Palestine au pied du mur de séparation… En 2010, le documentaire « Faites le Mur ! » qui lui est consacré développe la difficile relation entre l’art de rue et le monde du commerce.

#BanksyUnauthorized


Après une tournée à travers le monde, en passant entre autres par Melbourne, Amsterdam, Istanbul et Berlin, c’est à Bruxelles que l’expo « unofficial » vient déballer ses valises avec plus d’une soixantaine d’œuvres originales venant de collections privées. Parmi celles-ci, 25 photographies qui n’ont encore jamais été exposées. L’exhibition est organisée par l’ancien agent du graffeur, Steve Lazaride. Il semblerait d'ailleurs que Banksy et sa team étaient assez remontés contre le fait que l’exposition soit payante… Un prix justifié par les responsables de STROKAR, ceux-ci n’ont pas les finances assez solides pour se permettre une entrée gratuite. Une partie des bénéfices sera cependant reversée à une école d’art au Cap Vert.

Outre les œuvres de Banksy, c’est l’exposition permanente du STROKAR inside, plus de 5000 m2 de créations de la street, que vous pourrez contempler.

 

La brève existence d’un temple de l’art urbain


Ancienne patinoire à roulettes de la Belle Epoque, jugé remarquable, le bâtiment était ensuite devenu le Delhaize Molière. Celui-ci a fermé ses portes en septembre 2017 pour s’installer à quelques pas sur la chaussée de Waterloo. Racheté par Besix Red qui aimerait en faire un complexe immobilier mêlant appartements, bureaux, commerces et parking. Un projet qui mobilise de nombreux riverains contre lui. Les lieux avaient enfin été loués par le promoteur à l’association STROKAR. Celle-ci, créée début 2016 par Alex Lambert du MAD Brussels et le photographe Fred Atax, cherche à offrir le meilleur du street-art aux Bruxellois. Le lieu dédié à la culture urbaine avait ouvert ses portes en septembre, il est désormais condamné à une mort certaine en 2019, avec l’expo Banksy pour palliatif. Avec une polémique entre Besix Red et l’asbl et les riverains en dernier recours pour sauver l’espace underground bruxellois aux airs de New York…



Infos pratiques :

Du 08/11 au 30/12/18 (avant fermeture définitive). Du mardi au Dimanche. Adresse : 569 chaussée de Waterloo à Ixelles. Tarifs : 15 euros pour les adultes, 12 euros pour les chômeurs, 10 euros pour les étudiants. En ligne ici.

Photos & sources : STROKAR inside.

 

Visites & Découvertes Centre culturel