TOP
-->

VILLE 30 Bruxelles : Vélos et trottinettes, excès de vitesse et amendes

Brusselslife Rédaction . Mobilité

01 Oct 2021, 09:10 Last Updated: 01 Oct 2021, 12:10

Vous pensiez être intouchable sur votre deux roues aux endroits où il n'y a pas de voiture ? Raté ! Les vélos et trottinettes aussi doivent se plier au Code de la route sous peine d'amende...

Bruxelles : Vélos et trottinettes, excès de vitesse et amendes
Bruxelles : Vélos et trottinettes, excès de vitesse et amendes

Les zones piétonnes de Bruxelles sont initialement prévues pour être profitables à la mobilité douce. Malheureusement et comme souvent lors d'un changement nécessitant l'adaptation des autochtones, il y a des abus. Avez-vous peut-être déjà vu des conducteurs de trottinettes électriques faire des dérapages inquiétants sur la Place De Brouckère ? Des conducteurs de bicyclettes pensant disputer un contre-la-montre sur le piétonnier du Boulevard Anspach ? La sécurité des piétons est au centre du programme de mobilité douce de la ville. C'est pourquoi la Police de Bruxelles compte bien ralentir ces individus dans les zones piétonnes avec un moyen qui a déjà fait ses preuves : les procès pour excès de vitesse !

Une amende salée ?

174 euros ! Ce qui ne donne pas envie de recommencer...

Depuis quelque temps déjà, les policiers de la brigade cycliste organisent des contrôles de vitesse sur les zones piétonnes de Bruxelles afin de contenir les incivilités des deux roues au profit des piétons alors mis en danger. Comme les vélos et les trottinettes électriques sont dépourvus de plaques d'immatriculation, les brigadiers sont obligés de procéder à des contrôles ciblés sur le terrain. Certains ont déjà eu lieu, notamment sur le piétonnier en face de la Bourse.

Que dit la réglementation du code de la route ?

Les "engins de déplacement" dont la trottinette électrique fait partie (au même titre que les hoverboard, segway et solowheel), sont considérés comme tels s'ils ne dépassent pas les 18 km/h. Dès qu'ils excèdent cette vitesse, les utilisateurs sont alors considérés comme des "cyclistes" par le Code de la route et doivent donc se plier aux mêmes règles que ceux-ci.

  • L'allure du pas : Les utilisateurs de trottinettes électriques sont autorisés à rouler sur le trottoir si, et seulement si, ils ne dépassent pas l'allure du pas (maximum 6 km/h). Les vélos, eux, doivent être utilisés sur la voie publique ou sur les pistes cyclables... Sauf si vous avez moins de 10 ans ! Quoi qu'il en soit, si vous fréquentez un trottoir en tant qu'utilisateur de vélo ou de trottinette, le piéton aura toujours priorité sur vous, dans tous les cas.
  • Au-delà de l'allure du pas : Les utilisateurs de trottinettes deviennent des cyclistes. Ils possèdent donc les mêmes droits et devoirs : pistes cyclables obligatoires ou chaussée, utilisation des sens uniques limités, ... Rappelons que les trottinettes électriques ne peuvent jamais dépasser les 25 km/h (et ce depuis la législation de mai 2019).

Et sur les pistes cyclables ?

Depuis le 1er janvier 2021, Bruxelles est une "Ville 30" : action concrète du plan Good Move (plan régional de mobilité). Ceci signifie que, de manière générale, tous les usagers de la voie publique, y compris les pistes cyclables, sont limités à 30 km/h. Exceptions faites pour les axes structurants (50 ou 70 km/h) et les zones de rencontre limitées à 20 km/h.

En résumé

  • Sur les pistes cyclables, il est formellement interdit de rouler à plus de 30 km/h. 
  • Dans les zones de rencontre, il est formellement interdit de rouler à plus de 20 km/h.
  • Sur les trottoirs et dans les zones piétonnes, il est formellement interdit de rouler à plus de 6 km/h
  • Verbalisation : 174 euros

 

 

Mobilité