TOP

Coudenberg

Frédéric Solvel.

16 Jul 2015, 13:07 Last Updated: 04 Jan 2018, 14:01

Aujourd'hui de nombreux palais s'élèvent sur la colline du Mont des Arts: Palais Royal, Palais des Congrès et Palais des Beaux Arts. Autrefois, au XIIème siècle, les grands d'Europe n'avaient d'yeux que pour le Palais du Coudenberg qui s'y élevait. Voyage dans le temps, dans les couloirs et les rues avoisinantes du Coudenberg.

​Sur la colline du Mont des Arts s’élèvent de nombreux palais : le Palais Royal, le Palais des Congrès, le Palais des Beaux-Arts et les ruines du Palais du Coudenberg.

Aux origines du palais

Si les historiens ne s'accordent pas sur la date exacte à laquelle les comtes de Louvain édifièrent le premier château du Coudenberg, elle est généralement fixée au milieu du XIème siècle. Le transfert des reliques de de Sainte Gudule de l'église Saint-Géry vers l'église qui deviendra plus tard la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule en 1047 correspondait sans doute au déplacement du siège du pouvoir comtal du bas vers le haut de la ville.
La résidence princière du Coudenberg domine Bruxelles, c'est l'un des plus beaux palais d'Europe, et l'une des résidences principales de Charles Quint.

Et Charles Quint fut fait homme... et déchu

C'est dans l'Aula Magna du Palais du Coudenberg qu'en 1515 Charles de Habsbourg, héritier du duché de Bourgogne et futur empereur sous le nom de Charles Quint, fut émancipé. C’est dans ce même lieu que quarante ans plus tard le même Charles Quint abdiquera en faveur de son fils le roi Philippe II d'Espagne.

[Alonso Sánchez Coello, Charles Quint, Vers 1580]

Durant son règne, Charles Quint fera aménager la place des Bailles devant le palais, construire des galeries et des salles de style Renaissance et ériger la Grande chapelle de style gothique tardif en mémoire de ses parents. Y était conservé le Trésor de l'Ordre de la Toison d'or.

La rue Isabelle

Construite sous le règne des Archiducs Albert et Isabelle (1598-1633), la rue Isabelle reliait le palais royal du Coudenberg à la collégiale des Saints-Michel-et-Gudule. Une partie de la rue longeant les vestiges de la chapelle de la cour et de l’Aula Magna fut recouverte lors de l’aménagement de la Place Royale. Elle servait de cave à l’Hôtel de Grimbergen, qui abrite aujourd’hui le BIP. 

Février 1731

L’impressionnant palais fut détruit par les flammes dans la nuit du 3 au 4 février 1731. Les finances manquent pour une reconstruction. Durant plus de quarante ans, les ruines du palais qu’on appelle « la Cour brûlée » sont laissées en l’état.

[G. Van Auwerkerken, Incendie au palais du Coudenberg, 17e siècle]

Ce n’est qu’en 1774, sous la régence du gouverneur Charles-Alexandre de Lorraine, que l’on décide de raser les vestiges et de réaménager le quartier. Sur les restes de ce magnifique palais, sera construit le quartier de la place Royale, ainsi que du parc de Bruxelles qui prendra la place des anciens jardins. Aujourd'hui, un musée archéologique dévoile les souterrains sous la place Royale, derniers vestiges de ce majestueux palais.

[Musée du Coudenberg]

Sorties culturelles Musées