TOP

THE ROOF IS ON FLOWER Des légumes fraîchement cueillis du toit à l'étalage, ça se passe à Ixelles

Des légumes fraîchement cueillis du toit à l'étalage, ça se passe à Ixelles

C'est ce qu'on peut appeler un circuit "ultra-court" : en 2017, le Delhaize de Boondael a décidé de proposer à la vente des légumes cultivés dans un potager installé sur son propre toit. Une première en Belgique !

Un projet audacieux ? Non peut-être ! Après un long moment de préparation et de recherche du côté des équipes Sustainability de Delhaize, de Vestaculture (une entreprise spécialisée dans la conception et l'entretien de potagers selon les principes de la permaculture) et des paysagistes, la ferme urbaine a enfin vu le jour sur le toit de l'enseigne de Boondael et fut inaugurée en octobre 2017. 360 m² de toiture dédiés à la permaculture à Ixelles, en lisière du Bois de la Cambre et de Watermael, c'était une première dans le plat pays ! Les aromates et légumes cultivés sont bien-sûr ensuite vendus en rayons et il existe également un local d'éducation où sont données des formations. En tout cas, une collaboration entre l'entreprise à l'éléphant (Vestaculture) et la marque au lion (Delhaize), ça promet nous dit-on !
 

Il était une fois, un ferme sur un toit

Ce n'était pas une nouveauté mondiale mais bel et bien une première en Belgique que d'avoir un super-marché qui accueille un potager sur son toit et en vend ensuite la récolte (même si Gaston Lagaffe l'avait déjà imaginée !). Le projet voulu par Delhaize s'article autour de trois axes majeurs : l'innovation (une première dans le royaume), le circuit court (du potager à l'étalage) et l'éducation (à la permaculture). L'idée était aussi de s'intégrer dans la vie de quartier et de poursuivre un objectif de durabilité : réduire les émissions de CO2 en réutilisant la châleur des installations frigorifiques pour chauffer la serre, installer des panneaux solaire sur la toiture, l'emploi de bois thermowood (labélisé PEFC), un local didactique réalisé à partir de matériaux de récup', etc.



Au niveau de la gestion de l'espace, la moitié de la superficie est occupée par le potager à ciel ouvert, l'autre partie accueille la serre qui permet de cultiver des légumes tout au long de l'année en prolongeant les saisons. Dans les travées de cette petite ferme en ville, vous pourrez retrouvez (bien-sûr) des salades de toutes les sortes (asian mix, salade de blé,cresson, baby leaf, pourpier...) mais aussi des concombres, des aubergines, des courgettes, des haricots, des radis, des tomates et des aromates ! Vestaculture, qui gère le potager, a donc reçu à sa disposition un local pour se consacrer à la mission éducative autour de l'agriculture urbaine et ce type d'initiative ("jardin vivant chez soi", etc.). Leurs collaborateurs pourront y dispenser des ateliers et formations pour groupes scolaires ou d'adultes.

Du potager aux rayons

Les légumes atterrissent donc en priorité, quelques étages plus bas, dans les rayons du magasin. Les clients pourront donc acheter des légumes qui ont poussé... au-dessus de leur tête ! Ils coûtent en général un peu moins cher que les salades, tomates et autres légumes d'origine biologique. A la fin du mois d'août, ils auraient atteint une récolte de presqu'une tonne de légumes ! La recette "secrète" : un circuit court qui essaye de mixer fraîcheur et saveur avec de bonnes semences paysannes !

 

 


Crédits photos & vidéo : Delhaize, Vestaculture.

Show more
Alimentation Alimentation Marchés Supermarchés Environnement

Like this content?
Subscribe for updates!

Your information will be used in accordance our Privacy policy