TOP

GOD SAVES BXL Dieu existe, il habite à Bruxelles

Olivia Regout. Soirées

30 Aug 2016, 20:08 Last Updated: 04 Jun 2020, 11:06

Dans "Le Tout Nouveau Testament", Benoît Poelvoorde joue le personnage de Dieu tandis que Bruxelles endosse le rôle du berceau de l’humanité. Résultat ? Le film a des allures de fable surréaliste aux accents brusseleirs…

Dieu existe, il habite à Bruxelles
Dieu existe, il habite à Bruxelles

Si vous vous demandez pourquoi il pleut toujours à Bruxelles, pourquoi votre tartine s’écrase toujours sur le sol du côté de la confiture ou encore pourquoi le téléphone sonne au moment précis où vous avez plongé dans votre bain… la réponse se trouve dans ce film.

Le Pitch

Dieu existe, il habite à Bruxelles. A Molenbeek, plus précisément… Apparemment, il a un caractère de cochon et se comporte de façon odieuse avec sa femme et sa fille, Ea, la sœur de Jésus Christ. Pour occuper ses mornes journées, il a créé l’humanité. Depuis, il s’amuse à inventer les lois de l’emmerdement universel pour pourrir le quotidien des mortels.

Un jour, la petite Ea décide de mettre fin à la toute puissance de Dieu, son père. Elle publie les dates de décès de tous les hommes sur internet et s’enfuit dans les rues de Bruxelles à la recherche de 6 nouveaux apôtres avec qui écrire un « Tout Nouveau Testament » ! Dieu à ses trousses…

Bruxelles comme décor

« Jaco Van Dormael voulait que le Dieu de son film existe dans un lieu tangible, une ville qui soit en permanence en travaux et où rien ne fonctionne. Tellement moche qu’elle en devient belle ». Il a donc choisi sa ville, Bruxelles, pour incarner la première création de Dieu : l’humanité.

Toutes les scènes extérieures du film ont été tournées dans notre capitale. En été 2014, vous aurez peut-être croisé les équipes du réalisateur non loin du canal, du Bois de la Cambre ou encore dans une station de métro de Molenbeek. Un œil aguerri pourra d’ailleurs s’amuser à identifier chaque décor du film. Nous avons tenté l’expérience…

Au commencement, Dieu créa Adam. Dans le film, le premier homme se promène nu comme un ver dans une rue Belliard encore déserte…

Des milliers de Bruxellois apprennent la date de leur mort sur fond d’un superbe panorama de Bruxelles.

Dieu en colère part à la poursuite de sa fille sur les berges du canal de Bruxelles.

Jean-Claude, futur apôtre, apprend la date de sa mort devant le lac du Bois de La Cambre.

Jaco Van Dormael et Bruxelles

Jaco Van Dormael est né à Ixelles en 1957. Avec « Le Tout Nouveau Testament », il signe son quatrième long métrage après trois succès indiscutables : Toto le héros (1991), Le Huitième Jour (1995) et Mr. Nobody (2009). Pour ces trois films, le cinéaste avait déjà adopté Bruxelles comme décor, en particulier Watermael-Boitsfort. Les cottages anglais des cités-jardins l'ont particulièrement inspiré puisqu'il y a posé ses caméras lors de ses trois premiers tournages.

Mélange d'accent

Le charme du "Tout Nouveau Testament" tient sans doute au joyeux mélange d'accents qui s'envolent de la bouche des acteurs. Le casting regroupe de wallons comme François Damiens, des Flamands et bien sûr des Bruxellois comme l'incontournable Yolande Moreau ou encore la fille de Dieu, incarnée par la toute jeune Pili Groyne...

Rendez-vous dans les salles obscures pour vous prêter au jeu d'identifier les références bruxelloises qui apparaissent à l'écran !

Soirées Soirées Cinéma