TOP

En vélo, Simone !

En vélo, Simone !

Deux approches différentes, deux solutions différentes : deux marques de vélo enfourchent des deux roues pensés à et pour Bruxelles. Et aussi : un secret.

Velofabrik propose un vélo se rapprochant du vélo sur mesure. On y reçoit des conseils pour choisir un cadre de la bonne taille (petit, moyen, grand) et pour choisir le guidon et la potence les plus adaptés. Les cadres sont en acier et peuvent durer cent ans. L’architecture du modèle unique est conçue pour la géographie bruxelloise et vise le compromis idéal entre sportivité et confort.

Chaud partisan d’un péage urbain, Jean-Philippe Gerkens fait ce constat : « Les voitures sont dangereuses y compris pour elles-mêmes ». Moins de voitures passant par plus de vélos, les modèles de Velofabrik se veulent être une solution de mobilité. Les vélos de Velofabrik sont assemblés à Bruxelles par Velofabrik ou dans les ateliers de la rue Voot par… vous-même sous la supervision d’un mécanicien expérimenté. Vous serez armés pour réparer votre vélo après l’ascension de la chaussée de Louvain ou de la cordillère des Andes.

Rendre les villes heureuses

La marque Ahooga réfléchit à Bruxelles et assemble en Hongrie. Cette marque propose des vélos électriques ou non. L’objectif du duo de créateurs : « rendre les villes heureuses». Les vélos Ahooga se plient en une quinzaine de secondes et ont une autonomie qui va de 20 km (en montée) à 100 km (sur du plat uniquement). Dans Bruxelles une charge permet de faire entre 50 et 70 km.

Chuuuuut, c’est un secret.

Bon à savoir : en achetant un vélo chez Ahooga, on est également initié à un secret. Ce secret — que nous ne révélerons pas — est une astuce qui concerne le pliage du vélo.

Show more
Blog