Escalade à Bruxelles

Vous connaissez certainement l’homme araignée, ce personnage mythique connu pour ses fameuses grimpettes !

Créé le 14/02/2013 - Dernière mise à jour le 05/04/2018

Ne le laissez pas seul, vous aussi osez mettre votre peur du vide à rude épreuve! L’escalade est un sport extrême qui allie force et souplesse. En salle ou en extérieur, vaincre une voie procure toujours le sentiment d’avoir accompli quelque chose de fort. A Bruxelles, plusieurs salles sont à votre disposition.

Envie de vous défouler ? Le New Rock sur la Chaussée de Watermael à Auderghem va combler vos désirs. Enfilez un baudrier et venez vous tester sur la quinzaine de parcours répartis dans deux grandes salles. Le Roc'House situé sur la chaussée de Boondael est une salle d’escalade des plus classiques avec ses 15 mètres de hauteur. Ce grand espace de liberté est idéal pour débuter mais aussi pour vous perfectionner. Itinéraires Amo, place Louis Morichar à Saint-Gilles, est une ancienne école transformée en salle d’escalade avec son fameux mur mis à votre disposition. C’est aussi un service d’aide en milieu ouvert pour les jeunes en difficultés.

Au centre-ville, Terres Neuves regorge de parcours sympa dans une salle au cadre plutôt original. Le Brussels Monkey Climbing, situé Avenue du Sippelberg, est un lieu hors du commun. Il possède tellement de pistes que vous en aurez le tournis. Avec son ambiance reggae et son accueil chaleureux vous serez tout de suite à l’aise. Le Stone Age établi sur l’avenue Mounier offre une grande diversité de parcours. Il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux. Les prix sont quasiment les mêmes dans toutes les salles : entre 7 et 10 euros.

Enfin, certains clubs de fitness comme Winner’s sont équipés d’un mur.

Murielle Sarkany, une véritable araignée à quatre pattes !

Vous la connaissez sûrement. Cette grande sportive bruxelloise a longtemps régné en maître sur l’escalade ! Débordante d’énergie, son ambition n’avait d’égal que ses talents de grimpeuse. Née à Bruxelles en 1974 et précoce dans cette discipline, elle remporte sa première médaille d’argent en catégorie junior puis 2 médailles au championnat du monde d’escalade en 1999 et 2001. Elle devient championne du monde en 2003 puis finaliste en 2007. Aujourd’hui, elle se consacre à la grimpe en extérieur et garde dans un coin de sa tête le projet d’ouvrir une salle dédiée au haut niveau.

 

Chute royale

Albert Ier, troisième roi des Belges, était un adepte de l’escalade. Tout au long de sa vie, il manifeste un grand attachement pour l’alpinisme, en particulier dans les grands massifs comme le Mont-Blanc ou encore la Valais. Ce sont les rochers de Marche-les-Dames, en bord de Meuse, qui firent chuter notre souverain. Le 17 février 1934, Albert Ier y perdit la vie. Son corps est inhumé dans la crypte de l’église Notre-Dame de Laeken auprès de ses ancêtres. Au bout de 25 ans de règne, ce tragique accident a profondément marqué les Belges et a plongé le pays dans le deuil en cette période troublante d’entre deux guerres.

A vous de jouer !

Prêts à glisser vos petons dans de jolis chaussons, à enfiler les mousquetons? Faites donc un saut dans le magasin Lecomte situé rue de Vergnies proche de la place Flagey. Ce lieu hors du commun vous propose tous types d’équipement comme des chaussures de randonnées, des vêtements, des sacs ainsi que tout le matériel d’un alpiniste aguerri. Dans la rubrique « escalade », vous avez un grand choix de chaussons à lacets, de baudriers, de cordes, de mousquetons… que vous pouvez essayer sur place avec les conseils avisés des vendeurs.

A Auderghem, poussez les portes de Starpole sur la chaussée de Wavre pour pénétrer dans la caverne d’Ali Baba : sports d’hiver, rando, trekking, escalade et alpinisme, rien ne leur échappe.