TOP

BOURGOGNE OU SAVOIE ? « Fondue, fondue… vous avez dit fondues ? » disait Henri Ier

Rédaction BrusselsLife.be. Boire & Manger

02 Mar 2020, 17:03 Last Updated: 03 Mar 2020, 11:03

Ah ces fondues ! Grands classiques de la gastronomie française, toujours présentes dans les établissements qui en ont fait leur spécialité, pour d’évidentes raisons d’équipements appropriés. En tête de ceux-ci, le Henri Ier à Uccle…

« Fondue, fondue… vous avez dit fondues ? » disait Henri Ier
« Fondue, fondue… vous avez dit fondues ? » disait Henri Ier

Un cadre unique pour toutes les saisons

L'Henri Ier, avenue de Messidor… Un air de tradition royale avec un vent de révolution ! C’est un peu ce qui nous attend quand on franchit la porte de ce restaurant aménagé dans une authentique ferme datant de l’époque où Uccle était encore une commune rurale qui n’avait même pas encore accueilli ses premières « villégiatures » aménagées pour les bourgeois les plus aisés de Bruxelles.


La vieille façade cache bien son jeu, avec plusieurs salles autour d’un bar et d’un feu ouvert – super en hiver - et… ouvrant sur une terrasse donnant sur le jardin – gaité en été ! Ajoutons-y une salle à l’étage, dispo entre autre pour les fêtes familiales ou entre amis, d’entreprise ou non. Voilà pour les convivialités.

A la viande, au fromage et…

A la carte, avant toute chose, c’est la fondue. Bourguignonne ou savoyarde. Une vieille tradition de la maison dont la grande réputation s’est perpétuée d’un patron à l’autre. L’actuel est d’Afrique mais son boeuf est d’un rouge tel qu’on identifie au premier coup d’œil sa noble provenance : que-de-l’an-gus ! Et qu’on « saisit » dans de performants « caquelons » individuels à gaz et à intensité réglable, évitant ainsi les caprices des appareils à alcool d’antan et la viande pas toujours bien cuite. Vive la fondue et ses sauces traditionnelles froides (cocktail, aïoli…) ou chaude (béarnaise)…

…à la volaille marinée

Rien de « révolutionnaire » dans tout ça ? Attendez... Le patron propose conjointement de goûter la fondue à volaille marinée, idéalement accompagnée par l’une des sauces au choix. De quoi attiser la curiosité de chacun et… à sa guise. Et si on n’est pas fan, ni de bourguignonne ni de savoyarde – élaborée selon le même confort de cuisson - la carte propose d’autres plats à consonance mêlant tradition et exotisme, y compris pour les « végans ». Elle change régulièrement au gré des saisons et des opportunités du marché. Idem pour les vins, dont la liste évolue en fonction des bonnes opportunités.

 

Miniprix pour appétits d’oiseau

Jamais à cours de ressources, le patron est de ceux qui découragent le gaspillage. C’est pourquoi des portions réduites de certains plats sont proposées… à prix réduits aussi.

 

D.H.

Restaurants Fondue et raclette