Gaspard Bobel, portrait d’un athlète bruxellois

Écrit par Célia Schmerber - 10 août 2015, 00:00 (Mis à jour: 12 janv. 2022, 04:37)
Gaspard Bobel, portrait d’un athlète bruxellois
Les Jeux Mondiaux d’été de Los Angeles, variante des Jeux Olympiques pour les personnes atteintes d'un handicap mental, ont pris fin il y a peu, les athlètes sont rentrés chez eux la semaine dernière, l’occasion pour BrusselsLife de s’intéresser à ces représentants belges peu ordinaires. Rencontre avec l’un d’entre eux…

Les Jeux Mondiaux, un événement multi-sports comprenant des disciplines qui ne sont pas inscrites aux Jeux Olympiques, se sont tenus à Los Angeles cette année, avec cette particularité de ne s’adresser qu’aux athlètes avec un handicap mental. Du 25 juillet au 2 août ce sont 165 pays qui se sont affrontés et qui ont été représentés par leurs délégations respectives. Parmi les belges, Gaspard Bobel, 25 ans, joueur de Bocce, un jeu de boules, alternative italienne de la pétanque dont le but est d'envoyer sa boule le plus près possible de la balle cible.

Voyage au bout du monde

Souriant, les ongles aux couleurs de la Belgique, ce jeune Polonais qui vit en Belgique depuis l’âge de 6 mois explique toute la difficulté mais aussi le bonheur de partir jouer à l’étranger.
Il raconte avec émotion l’ouverture et la fermeture des jeux en présence des Obama et répète les mots du président à leur attention « Welcome Belgium ».

L’une des principales difficultés de son voyage a peut être été la langue, bien qu’il parle le français, le polonais et quelques mots de flamand, il ne comprend pas l’anglais raconte sa mère. « Pourtant c’est un jeune homme qui ose, il se lance, est ouvert aux autres et n’a pas peur de l’inconnu, tout le monde l’apprécie dans le quartier ». Pour Gaspard, l’adversité est vite surmontée, « américain ou flamands c’est pareil que les français, on parlait avec les gestes ».

Si les mains lui ont suffit pour se faire comprendre, cela n’a pas palié aux difficultés du terrain raconte-t-il : « C’était compliqué ». Les conditions étaient bien différentes de celles de la Belgique, des terrains synthétiques, une langue différente, leur coach qui n’avait pas la possibilité de les approcher et un stress très présent à cause du monde qui l’a beaucoup impressionné.
Malgré tout, il rentre avec deux médailles pour sa 4e et 6e position et plein de souvenirs des Etats-Unis dont un défilé de majorettes, des promenades, ainsi que des chaussures sur mesures offertes par les sponsors.

Un athlète artiste

Gaspard a plusieurs cordes a son arc, ses parents très présents pour lui l’ont poussé à partir dans le centre Sésame où il vit la semaine, indépendant financièrement et utilisant son temps à dessiner, créer, participer aux tâches du quotidien. « Je ne comprends pas que certains parents puissent les garder à la maison, nous avons chacun notre vie et c’est formidable » dit son père.

Sa mère quant à elle est très contente que son fils soit occupé et encadré « Sinon c’est le glandage, ils sont tous très doués pour le glandage ».

Le jeune homme dessine avec de nombreuses influences asiatiques, il est passionné et guidé par des artistes qui font participer son centre à des vernissages, une grande fierté pour sa famille, unie, originale et soudée « Notre famille c’est un peu la famille Adams mais aussi longtemps qu’on rit, ça va ».

Comment devenir un sportif de haut niveau ?

C’est dans le cadre du Centre Sésame que Gaspard a rencontré son coach, Julien, celui-ci pousse les jeunes à se dépasser et les entraine dans toutes sortes d’aventures sportives. Cette année, il a enfin réussi à mettre les centres en valeur et à faire aboutir l’entrainement sur ce voyage à Los Angeles. La prochaine étape sera sans doute la Corée dans une autre discipline que le Bocce.

Des rêves d’avenir

Comme tous les jeunes, Gaspard a des projets pour plus tard, son rêve est de partir au Japon pour découvrir la culture qui le fascine. « J’aimerais continuer le Bocce et l’art et vivre en Belgique avec ma copine, ce serait chouette »

En attendant de réaliser ses rêves, le jeune athlète est bien entouré et fait la fierté de ses parents tout comme son frère cadet. 

Avez-vous apprécié cet article?

Partagez-le

Chargement de l'article suivant ......

Newsletter

Chaque semaine, du nouveau contenu dans votre boîte mail

Newsletter

Découvrez plus de 12 000 adresses et événements

Profitez de toutes les sections de BrusselsLife.be et découvrez plus de 12 000 adresses et un grand choix d'événements, d'informations et de conseils et astuces de notre écriture.

Brusselslife.be
Avenue Louise, 500 -1050 Ixelles, Brussels,
02/538.51.49.
TVA 0472.281.221

Copyright 2022 © Brusselslife.be Tous droits réservés. Le contenu et les images utilisés sur ce site sont protégés par le droit d'auteur. la propriétaires respectifs.

www.brusselsLife.be/[email protected]