TOP

Il transforme des chewing-gums en œuvres d’art

Baudouin Van Humbeeck.

02 Jun 2016, 08:06 Last Updated: 26 Feb 2018, 14:02

Ben Wilson transforme de tristes chewing-gums abandonnés en peintures vives et colorées. Il est actuellement à l’œuvre dans le Pentagone.

Il transforme des chewing-gums en œuvres d’art
Il transforme des chewing-gums en œuvres d’art

Que faire d’un chewing-gum sur un trottoir ? Marcher dessus ? L’éviter ? L’artiste londonien Ben Wilson a une troisième option : il se sert de ces supports de quelques centimètres carrés pour y réaliser des peintures miniatures, joyeuses et colorées.

C’est sur le trottoir en face du Beursschouwburg que les traces de son passage sont les plus nombreuses. Il s’est exprimé ailleurs dans le piétonnier.

Comment peindre sur un chewing-gum

Protégé de l’humidité par un tapis de yoga, Ben Wilson commence par chauffer le chewing-gum avec un chalumeau. Il applique ensuite des couches de vernis. Il peint avec des pinceaux très fins et de la peinture acrylique. Il applique une dernière couche de vernis pour protéger sa création de la pluie. Ses œuvres minuscules peuvent rester visibles plusieurs années. Il y a quelques années, Ben Wilson a peint une demande en mariage toujours sur un vieux chewing-gum. Le mariage a eu lieu.

C’est l’a.s.b.l. Curieus, active à Bruxelles et en Flandre, qui a mis Ben Wilson au programme de son festival Volta. Le point d’orgue de ce festival aura lieu le 3 juin au Beursschouwburg. La « Nacht van de toekomst » (La nuit du futur) mêlera la photo, le slam, la musique et les arts graphiques.