Kili Watch, le hit bruxellois des années 60

Écrit par Olivia Regout - 23 févr. 2015, 00:00 (Mis à jour: 28 juil. 2015, 07:44)
Kili Watch, le hit bruxellois des années 60
En 1960, quatre jeunes bruxellois s’imposent sur la scène rock internationale avec le titre Kili Watch. Le premier tube des Cousins envoie le groupe au sommet des hits parade du pays. Un disque d’or en poche, ils partent en tournée à travers le monde… Watch-watch kiliwatch !

Kili kili kili kili watch watch watch watch ké um ken ké ala… Vous avez certainement déjà fredonné cet air sans savoir qu’il était bruxellois. Et pourtant… En 1960, The Cousins enregistrent leur premier titre dans le studio Philips situé rue du poinçon, à quelques pas de la Place de la Chapelle…

Success-story bruxelloise

En 1960, huit jeunes musiciens écument les soirées branchées de la capitale pour faire danser la jeunesse bruxelloise. Ils se font appeler « la jeune équipe ». Début juillet, le groupe est engagé pour animer la soirée d’anniversaire d’un nouveau club situé sur la Grand-Place. Le bistrot s’appelle « Les cousins ». Il fait référence au dernier film de Chabrol dont le patron, Jean-Paul Wittemans, est un fervent admirateur. L’établissement est si petit que seul quatre membres du groupe peuvent s’y produire. Lors de la soirée, le succès est au rendez-vous. La semaine d’après, l’établissement réinvite la « jeune équipe ». Cette fois, un producteur belge repère les musiciens et leur propose d’enregistrer deux chansons : Fuego et Kili Watch.

La naissance des Cousins

Le 8 octobre 1960, les quatre membres du groupe se retrouvent pour enregistrer leurs deux premiers titres. Des huit artistes à l'origine de la jeune équipe, il ne reste que Gustave Derese à la basse, Adrien Ransy à la batterie, André Van den Meersschaut et son frère Guido Van den Meersschaut, tous deux à la guitare et au chant. Les musiciens se choisissent un nouveau nom « The Cousins », en référence au club qui les a révélé. Gustave Derese quitte rapidement le groupe après une dispute concernant les droits d’auteur du tube « Kili Watch » qu’il s’est attribué. Il est alors remplacé par Jacques Stekke. 

Kili Watch Watch Watch et ses reprises

A l'origine, Kili Watch est une chanson scoute revisitée sur un tempo rock par "The Cousins". Dès sa sortie, le titre fait un carton. Il est bombardé sur les ondes de Belgique. Le succès se répand ensuite chez nos voisins, en Angleterre et en Europe. Il traverse rapidement l’Atlantique. The Cousins sont les premiers artistes belges à recevoir un disque d’or pour un morceau rock 'n' roll.

En France, un certain Johnny Hallyday, âgé de 17 ans, reprend le titre et y ajoute des paroles en français.

Come back de 1987 à 1989

A partir de 1963, The Cousins disparaissent peu à peu dans l’ombre grandissante des Beatles. Avec 120 chansons au compteur, les membres du groupe se marient. Certains ont des enfants. En 1969, ils décident de renoncer à leur carrière et aux tournées internationales qui s'offrent encore à eux, notamment en Amérique latine.

Quelques années plus tard, le groupe se reforme durant deux ans pour faire plaisir à ses fans. A cette occasion, l’émission strip-tease de la RTBF leur a consacré une émission diffusée le 22 avril 1987. Ils donnent leur dernier concert le 1er avril 1989.

Avez-vous apprécié cet article?

Partagez-le

Chargement de l'article suivant ......

Newsletter

Chaque semaine, du nouveau contenu dans votre boîte mail

Newsletter

Découvrez plus de 12 000 adresses et événements

Profitez de toutes les sections de BrusselsLife.be et découvrez plus de 12 000 adresses et un grand choix d'événements, d'informations et de conseils et astuces de notre écriture.

Brusselslife.be
Avenue Louise, 500 -1050 Ixelles, Brussels,
02/538.51.49.
TVA 0472.281.221

Copyright 2022 © Brusselslife.be Tous droits réservés. Le contenu et les images utilisés sur ce site sont protégés par le droit d'auteur. la propriétaires respectifs.

www.brusselsLife.be/[email protected]