TOP

La Région veut faire entrer l'Ommegang au patrimoine mondial de l'UNESCO

Victor Lepoutre.

28 Mar 2017, 11:03 Last Updated: 29 Mar 2017, 15:03

La Région Bruxelloise a déposé officiellement la candidature de la célèbre manifestation culturelle au siège de l'Unesco à Paris. Un délai maximum de deux ans est à prévoir pour connaître la décision du Comité du Patrimoine immatériel de l'Unesco.

La Région veut faire entrer l'Ommegang au patrimoine mondial de l'UNESCO
La Région veut faire entrer l'Ommegang au patrimoine mondial de l'UNESCO

Grand spectacle historique reconstituant la joyeuse entrée de Charles Quint, en 1549, sur la Grand Place de Bruxelles, l'Ommegang demeure le plus vieux vestige du patrimoine immatériel de Bruxelles, il  aura lieu cette année les mercredi 5 et vendredi 7 juillet. 

L'Ommegang c'est quoi? 

A l'origine, en 1348, l'Ommegang (qui signifie "marcher autour" en vieux néerlandais" était une procession religieuse. Au fil des siècles, le cortège se transforma en un rassemblement des forces vives de la ville. Le prestige de l'évènement était tel que les Bruxellois décidèrent d'organiser un Ommegang tout particulier pour la venue de l'empreur Charles Quint en 1549, qui vennait cette année là leur présenter son fils. L'Ommegang moderne fur recrée en 1930 sur base des descriptions du cortège auquel Charles Quing avait assisté.  Aujourd'hui, c'est encore plus de 1400 particpants qui, chaque année, arpentent les rues du centre-ville du Sablon jusqu'à la Grand-Place pour faire perdurer cette tradition. 

Une reconnaissance symbolique

Si on peut se poser la question de la nécessité d'une telle démarche... à la Région, on assure que la reconnaissance de l'Ommegang au Partimoine Mondial de l'UNESCO permettra de "reconaître qu’un élément de tradition ancienne peut être renouvelé et peut évoluer à travers les âges, qu'il peut s’adapter au monde moderne tout en transmettant des valeurs identitaires profondément ancrées dans la population". Il est vrai que depuis son rétablissement à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, l'évènement a bien évolué. "On constate maintenant une absence des sociétés des chambres réthoriques qui étaient présentes avant-guerre " confirme Jean-Paul Heerbrant, directeur de la Fondation Albert Marinus. "Les Gilles ont également fait leur apparition alors qu'ils ne sont pas directement reliés à la culture bruxelloise. On a un moment pensé à faire venir des fauves, heureusement cela a été évité."  

Mise en place d'un comité de sauvegarde

Néanmoins, l'Ommegang devrait mainentant être bien conservé....  à la Région, on assure qu'un comité de sauvegarde sera mis en place dès à présent pour s'assurer que la fête populaire préserve toutes ces valeurs. 

Blog