TOP
-->

ROULEZ JEUNESSE Le vélo-cargo à Bruxelles, la solution urbaine de mobilité

Brusselslife Rédaction . Mobilité

21 Sep 2021, 11:09 Last Updated: 21 Sep 2021, 12:09

Biporteur ou triporteur? Facteur ou livreur? Le vélo-cargo en a encore sous la pédale! Que vous en soyez fan ou pas du tout, ces engins mobiles sont la nouvelle façon de travailler et de se déplacer dans les grandes villes comme Bruxelles!

https://www.weelz.fr/fr/velo-cargo-boom-des-ventes-europe-2020/
https://www.weelz.fr/fr/velo-cargo-boom-des-ventes-europe-2020/ Weelz!

Bruxelles voit souvent ses bonnes vieilles habitudes bousculées. Si le nombre de voiture tend à diminuer dans la capitale suite aux réglementations toujours plus contraignantes pour les automobilistes, Bruxelles n'hésite pas à se réinventer aussi souvent que possible et surtout au niveau de la mobilité.


Il y a plusieurs années, imaginer que le Boulevard Anspach soit un piétonnier relevait de l'utopie voire de la folie. Aujourd'hui, c'est le quotidien de tous les bruxellois. La Grand Place remplie de voitures, le plus beau parking du monde, fait partie de l'histoire ancienne des brusseleir. Alors comment pouvons-nous penser Bruxelles quand on ne veut pas dépendre des contraintes techniques que représente l'utilisation les transports en commun en 2021 ?


De nombreux moyens de locomotion ont tenté de remédier à ce problème de mobilité bruxelloise : vélos, trottinettes, rollers, hoverboard, mono-roue, skateboard, ... Le souci de ces manières de se mouvoir dans la capitale est le même qu'avec les transports en commun : impossible de déplacer son matériel avec soi dès qu’il est un peu lourd ou encombrant.


Le vélo-cargo et la « vélogistique »


Savant mélange entre pousse-pousse et vélo, il dévale et remonte les pentes de Bruxelles chargé de matériel. Une partie des Bruxellois semble apprécier ce nouveau moyen de transport familial et professionnel. En effet, les avantages de ce vélo spécial ne sont pas négligeables. Bien entendu, le volume et le poids de charge varie selon les modèles, être capable de transporter des charges lourdes et encombrantes en vélo dans Bruxelles est un must pour bon nombre de travailleurs. De plus, l'assistance électrique des pédaliers de ces engins permet à n'importe qui de pouvoir déplacer une charge supérieure à son propre poids sans effort.


Comme on pourrait s'en douter, le vélo-cargo est originaire... des Pays-Bas ! C'est en 1920 que les premiers vélos triporteurs (avec deux roues devant) sont apparus pour aider les commerçants dans le transport de leurs marchandises. Deux catégories de vélo-cargo sont facilement identifiables : les biporteurs (roues placées de manière traditionnelles) et les triporteurs (munis de deux roues à l'avant et d'une à l'arrière). Le triporteur est plus adapté au transport de grands volumes ou de lourdes charges. Des gros avantages en termes de mobilité sont immédiatement percevables dans des milieux professionnels pourtant fort différents : bouchers, facteurs, boulanger, livreur de lait, ... Toutes ces professions ont un point commun : le déplacement du professionnel avec son matériel ou sa marchandise vers les particuliers.



Avec l'arrivée des transports motorisés (automobiles et utilitaires), les vélo-cargos ont quelque peu été délaissés par le grand public. L'essor de ce mode de déplacement fut ralenti par la démocratisation de la voiture personnelle. Mais à tout avènement son nivellement : nous voilà arrivés à l'heure des contraintes urbaines. Le trafic, les nuisances sonores, les prix croissants des véhicules, le manque de place de parking ou le nombre trop élevé de véhicules en agglomération, la pollution : autant de raisons de repenser la façon de se déplacer en ville, pour soi et pour les autres. 


Contrer la mort des centre-ville devenus hostiles aux automobiles


Les bons élèves en matière de vélo-cargo sont les pays nordiques (depuis les années 2000). D'après leur expérience, posséder un vélo-cargo est le moyen le plus efficace pour déposer ses enfants à l'école (si elle n'est pas trop loin de la maison...). 25% des familles de Copenhague comptant deux enfants ou plus possèdent un vélo-cargo et l'utilisent au quotidien pour les courses et les trajets scolaires. Se rendre à nouveau mobile dans des centres-villes où les places de parkings sont devenues rares, tel est le défi  lancé les vélo-cargos. En France, il faut attendre 2020 pour que les ventes de vélo-cargo explosent. Cette année-là, les ventes ont progressé de 354%, soit 11 000 unités et ce n'est pas fini. A Bruxelles, c'est le nombre de vélos de façon générale qui a explosé comme le montre cette vidéo de Pro Velo de 2018, l'observatoire officiel du vélo à Bruxelles.

 


Au Guidon Vert et Cargo Bike, un exemple concret


Révélateur de la situation bruxelloise actuelle, l’entreprise dans laquelle s’est lancé Nicolas K. il y a plusieurs années est le reflet des besoins urbains en termes de mobilité des bruxellois. En effet, cet entrepreneur s’est lancé dans la vente de vélo-cargos à Bruxelles et il fait d’ailleurs partie des pionniers de cette mouvance internationale. Il a décidé de faire le choix de diviser son entreprise en fonction des besoins des bruxellois. 


D'un côté, nous avons « Au Guidon Vert » : le magasin familial pour les privés désireux de s’essayer à la pratique du vélo-cargo  au quotidien. Le plus souvent bruxellois, les profils des personnes intéressées par les vélo-cargos varient : certains cherchent  à se débarrasser de leur deuxième voiture moins, voire très peu, utilisée par le ménage. D’autres ne veulent pas se lancer dans l’achat d’un véhicule à quatre roues et voient dans le vélo-cargo l’alternative progressiste à leurs déplacements quotidiens. Amener ses enfants à l’école, faire ses courses, partir en excursion en famille sont autant de motivation pour acheter un vélo-cargo afin d’en profiter en famille.

 


De l'autre côté, nous retrouvons « Cargo Bike », le pôle dédié aux professionnels, indépendants ou entreprises du secteur privé et public. L’utilisation des vélo-cargos dans le monde professionnel intéresse un nombre considérable d’entreprises basées en à Bruxelles. En effet, à l’heure actuelle, de nombreux avantages économiques et fiscaux sont mis en place pour pousser les entreprises et les indépendant à investir dans ce mode de déplacement. La Ville de Bruxelles met en place bon nombre d’actions (comme Cairgo Bike par exemple) afin de démocratiser la pratique du vélo-cargo dans Bruxelles. Dans une optique de déplacement des professionnels (avec ou sans matériel) ou de système de livraison optimisé pour les agglomérations, les vélo-cargos se multiplient aussi rapidement que les pistes cyclables. Facilité de parking, 100% déductible, outil de marketing intriguant, ne nécessite ni permis, ni essence et vous évite du temps perdu dans les bouchons... les convaincus du vélo-cargo ne manquent pas d'arguments pour séduire les entreprises!

 

Chacun a son avis sur la question mais une chose est sûre : le vélo-cargo a encore de beaux jours devant lui ! Brusselslife est aux premières loges de cette révolution cyclable tant Bruxelles est un terreau fertile aux nouvelles manières de se déplacer au quotidien.
 

Mobilité