TOP

Le vestiaire de l’Ommegang

Le vestiaire de l’Ommegang

Le cortège de l'Ommegang débute bientôt depuis les hauteurs de la cité, assistez aux derniers préparatifs et pénétrez dans les coulisses !

C’est dans un immeuble discret non loin des Marolles que dorment les costumes de Charles Quint et de sa Cour, entre deux sorties de l’Ommegang. Ils ne restent pas longtemps inactifs. L’Ommegang ne fait pas que sa sortie annuelle fin juin ou début juillet à Bruxelles.

C’est Amina qui veille sur les 1400 costumes. Elle répare les costumes qui ont souffert d’une usure légère et confectionne entièrement les nouveaux costumes et ceux qui sont trop abimés. Elle est particulièrement fière du costume de Charles Quint, tout en broderie au fil d’or et en fourrure. Une dame a fait don d’un manteau de fourrure à l’Ommegang. Grâce à ce don, le costume de Charles Quint a un col en vraie fourrure. Les autres fourrures sont synthétiques.

© Baudouin Van Humbeeck

Les costumes sont réalisés sur base des documents rassemblés par Albert Marinus, l’historien à l’origine du retour de l’Ommegang. Celui-ci a relancé la célèbre procession religieuse du Sablon en 1930 à l’occasion des fêtes du premier centenaire de l’indépendance de la Belgique.

Les personnages

Les personnages de la cour sont incarnés par des membres de la noblesse belge ("noblesse oblige" comme on dit !), les rôles de la bourgeoisie, des corps de métier et du bon peuple sont eux accessibles à tout un chacun. Les demandes de participation dépassent le nombre de rôles disponibles. Une liste d’attente a été mise en place. S’il faut cotiser pour jouer un rôle dans la cour de Charles Quint, en revanche, incarner un personnage du bon peuple rapporte un petit défraiement !

Show more
Bruxelles typique Bruxelles typique

Like this content?
Subscribe for updates!

Your information will be used in accordance our Privacy policy