TOP

Les bus de la STIB passeront petit à petit au tout électrique

Victor Lepoutre.

21 Jun 2017, 08:06 Last Updated: 16 Mar 2018, 14:03

La STIB va bientôt pouvoir commander ses premiers bus électriques. Ces véhicules seront livrés fin 2018, et l'ensemble du parc sera concerné en 2030.

Les bus de la STIB passeront petit à petit au tout électrique
Les bus de la STIB passeront petit à petit au tout électrique

Comme plusieurs autres villes européennes, Bruxelles a décidé de se lancer dans une expérience pilote d’exploitation de lignes d’autobus full électriques.

La STIB a choisi hier le constructeur qui sera chargé de l'étude, de la construction, de la fourniture, de l'installation et de la mise en état de fonctionnement d'une flotte de 7 midibus full electriques destinés à circuler sur la future ligne Citybus qui assurera notamment la desserte du piétonnier du centre-ville et la liaison entre haut et bas de la ville. Petit à petit l'electrique sera expérimenté sur les autres lignes de la capitale pour alimenter tous les bus bruxellois d'ici 2030. 

Des bus plus pratiques et plus écologiques

Les 'midi bus', premiers à être mis en service en 2019, seront plus petits que les bus classiques et auront donc un gabarit idéal pour circuler dans les petites rues qui bordent le Piétonnier, le Sablon et le haut de la Ville. De plus, ces bus seront dotés d'une autonomie suffisante pour rester en service une journée entière, il faudra donc uniquement installer une borne de recharge au dépot et non en rue. 

Dans un deuxième temps, la STIB compte également tester des autobus standards électriques et des bus articulés électriques. Ces deux modèles seront rechargeables au dépôt. Au cours de leur service, ils permettront à la STIB d'acquérir une expérience opérationnelle pratique de ces nouvelles technologies, dans le but d'appliquer l'énergie electrique à l'ensemble du parc d'autobus bruxellois d'ici 2030.

"Cette décision marque une nouvelle ère dans la mobilité durable. L'achat d’autobus électriques est une étape importante en faveur d’une meilleure qualité de l’air", explique Pascal Smet, minsitre bruxellois de la Mobilité et des Travaux Publics.