TOP

Les lettres disparues

Baudouin Van Humbeeck.

16 Aug 2016, 12:08 Last Updated: 17 Aug 2016, 07:08

Une épidémie étrange de lettres manquantes a frappé de nombreuses enseignes et panneaux.

Les lettres disparues
Les lettres disparues

La station Louise/Louiza est devenue L.uise/L.uiz., la station Parc est devenue P.rc. La STIB n’était pas la seule victime de cette épidémie. KBC est devenu K.C, Coca-Cola est devenue C.c.-C.l., Brussels Airport est devenu. russels. irp.rt, Le Soir est devenu Le S.ir., Proximus est devenu Pr.ximus. Seuls points communs à ces disparitions : toujours les trois mêmes lettres. Dans l’ordre alphabétique : le A, le B, le O.

B… O… A… BOA ?

Ces disparitions mystérieuses n’étaient reliées au boa, sympathique serpent non venimeux, mais dangereux quand même que, de toute façon, on ne trouve à l’état sauvage que sur le continent américain.

ABO ?

S’agissait-il d’un rappel aux étudiants distraits que le moment de renouveler leur abonnement annuel approche à grands pas ? Non plus. A, B, AB, O Les lettres disparues sont celles des groupes sanguins. Les nombreux marques et organismes qui ont participé à cette action de la Croix-Rouge pour attirer l’attention sur l’importance du don du sang. Accident de la route, intervention chirurgicale, etc. Plus des deux tiers des Belges auront un jour besoin de sang donné. 3 % seulement des Belges fréquentent les centres de don de sang.

Le don du sang est ouvert à tous. Parmi les restrictions : il faut peser plus de 50 kilos et être entre 18 et 65 ans au moment du premier don.

Blog