TOP

Les séniors constituent la clientèle à choyer des restaurants bruxellois

.

26 Jun 2018, 07:06 Last Updated: 26 Jun 2018, 07:06

« Senior Friendly » est le nouveau label, de la Ville de Bruxelles, qui récompense les restaurants soucieux du confort des « 55 ans et plus ».

Les séniors constituent la clientèle à choyer des restaurants bruxellois
Les séniors constituent la clientèle à choyer des restaurants bruxellois

En décernant à 26 restaurateurs du quartier des Marolles et de celui de Haren son label « Senior Friendly », la Ville de Bruxelles vise à mettre en valeur les établissements soucieux du confort des « 55 ans et plus ». Pas toujours facile dans un secteur Horeca… toujours aussi capricieux.
 

Plus de la moitié de la clientèle

Créé en 2017, le label « Senior Friendly » avait alors, pour sa première édition, récompensé 21 enseignes des quartiers nord de la principale commune de la Capitale, celle aux contours tentaculaires. Selon la Ville de Bruxelles, le nombre de séniors habitués des restos dépasse les 50%, d’où son importance. C’est Pierre Wynants en personne, le chef doublement étoilé du « Comme chez Soi » qui a été choisi pour parrainer cette deuxième édition.

Davantage d’établissements… davantage de faillites

En région bruxelloise, le secteur Horeca cultive les paradoxes avec d’une part, un nombre d’établissements à la hausse. Fin 2016, 600 cafés, snacks ou restaurants s’étaient ajoutés aux 5800 recensés un an plus tôt. Mais au premier semestre 2017, on dénombrait plus de 250 faillites, soit une augmentation de 25% par rapport aux chiffres de l’année précédente. En cause, les fameuses caisses enregistreuses obligatoires censées anéantir l’argent non déclaré, mais aussi l’insécurité et, bien sûr, la mobilité. A Bruxelles-Ville, le piétonnier du centre a été particulièrement vilipendé !

Le haut de gamme se porte bien

Très fréquenté par les séniors en particulier, le haut de gamme garde la cote. A Bruxelles, le nombre d’établissements « étoilés » au Guide Michelin est passé de 16 en 2012 à 23 en 2018, avec une écrasante majorité d’enseignes reconnues. Là encore, c’est le paradoxe, car depuis le début de la décennie, plus de la moitié des commerces Horeca n’ont pas franchi le cap des cinq années d’exploitation.

Crédit photo: Ville de Bruxelles