TOP

Marc de Brouwer, vigneron bruxellois

Marc de Brouwer, vigneron bruxellois

Au pays de la bière, Marc de Brouwer et sa passion de la vigne sont l'exception qui confirme la règle. Sur les coteaux de son vignoble ucclois, le professeur de math se livre et partage son amour pour le nectar que Bacchus appréciait tout autant que lui.

Au pied de la réserve naturelle du Kauwberg, Marc de Brouwer nous ouvre les grilles de son vignoble. Accompagné de deux complices, il s'apprête à vendanger pour la première fois de la saison. Nous sommes à la mi-septembre et le raisin arrrive tout doucement à maturité. Tout se petite monde prend la direction des 250 pieds de vignes amoureusement entretrenus toute l'année. Devant, Chopin montre le chemin. Le chien de la famille de Brouwer est ici chez lui.

Une centaine de mètres plus loins, nous touchons au but. Niché entre une prairie et un forêt, bordé par quelques ruches et une mare où les libellules pullulent, le vignoble se dévoile.

Les amis de Marc se mettent au travail et partent à la cueillette des raisins mûrs. Le vigneron, quant à lui, choisit ce moment pour nous raconter son histoire... Dans les années 70, j'étais un jeune professeur de mathématiques installé dans une colocation à Uccle. Nous avions un jardin étroit et profond planté de nombreux petits arbres fruitiers. Je me suis alors essayé, avec succès, à la production de vins de fruits. 

Il était une fois...

Tout a commencé grâce à un vieux livre édité dans les années 30 et s'est poursuivi au gré de différentes rencontres plus enrichissantes les unes que les autres. En 1981, j'ai rencontré les membres de la Confrérie des Vignerons belges et wallons et j'ai définitivement abandonné les vins de fruits que je trouvais trop sucrés. Depuis, je me consacre entièrement aux raisins.  

C'est donc dans les années 80 que Marc de Brouwer plante ses premières vignes. Un ami garagiste m'a prêté un terrain, parfaitement exposé, qu'il n'utilisait plus. A force de temps, de patience et de soins mon vignoble s'est bien développé. Les premières vendages pouvaient avoir lieu dans la vallée du Geleytsbeek. Les premières d'une longue série...

En 2007, sous la pression immobilière, tout a failli s'arrêter. Le terrain de mon ami a été vendu. J'ai passé deux ans à me demander si j'allais pouvoir continuer ma passion. Et c'est en 2009 que la commune d'Uccle m'a proposé une solution avec ce bout de terrain magnifique où j'ai pu replanter mes pieds. 

...dans un royaume enchanté...

Au pied du Kauwberg, site classé Natura 2000, le vignoble est un véritable oasis de diversité. En contrebas, la marre et ses libellules ont élu domicile à côté des ruches et de leurs abeilles au service de leur reine ! Plus haut, les prairies montent en douceur vers les bois.

Entre les lignes de vignes, les deux amis de Marc restent concentrés sur leur tâche du jour. En choeur, ils affirment : Nous aimons nous retrouver ici. Nous sommes retraités et aidons Marc pour le plaisir. Surtout quand il fait beau comme aujourd'hui.

Avant de commencer leur ouvrage, ils ont du se frayer un chemin à travers le filet bleu qui recouvre le vignoble. Marc nous explique son utilité : Avec l’expérience, j'ai compris que les oiseaux n'étaient pas les amis des vignerons. J'ai donc décidé de placer ce grand filet bleu tout autour de mon vignoble, afin qu'ils ne puissent pas le traverser et faire des dégâts aux grappes. Malheureusement le renard a vite déjoué le piège du filet et s'offre régulièrement quelques raisins...

Nous faisons de même et chapardons quelques raisins....

... du raisin qui allait devenir du vin!

Les grains épargnés par le renard seront vendangés au fur et à mesure de leur arrivée à maturation pour être vinifiés. Le fruit d'une saison de culture raisonnée. J'utilise le moins possible de traitements. Je me contente de souffre mouillable et de cuivre.  Parmi les 30 variétés cultivées sur les flancs du Kauwberg, certaines résistent mieux que d'autres. Au final, chaque vin produit est 100% bio.

Un vin réservé à Marc et ses amis. Mon vin n'est pas en vente ! Il est réservé à ma consommation personnelle et celle des mes amis. Mon vignoble est à but uniquement expérimental et pédagogique, je n'ai jamais voulu en tirer un quelconque profit.

Si vous envisager de vous lancer dans la culture de la vigne, Marc se fera un plaisir de vous enseigner les rudiments. J'organise des cours pour les vignerons débutants et les amateurs pour leur permettre d'en apprendre plus. J'ai créé des fiches pour chaque variété présente sur le dommaine. J'aime beaucoup transmettre mon savoir aux autres.

 

Rasasiés par les histoires et le savoir de Marc, nous reprenons notre route en espérant secrétemment débouchonner un jour un flacon de sa production.

Show more
Alimentation Alimentation Vins Portrait Bières

Plus d'articles