Image
Patrick Van Hoorebeek, premier bruxellois à devenir maire américain?

Patrick Van Hoorebeek, premier bruxellois à devenir maire américain?

Créé le 04/09/2017 - Dernière mise à jour le 19/10/2017 Samedi 14 Octobre 2017, les habitants de la Nouvelle Orléans voteront pour élire leur maire. L’un des 15 candidats est un ancien Bruxellois.

Patrick Van Hoorebeek a quitté Bruxelles depuis bien longetemps, en 1985 plus précisément.  Au départ, il était parti rendre visite à son père installé aux Etats-Unis depuis vingt ans déjà. Puis il est resté. Depuis, il est devenu américain, même si, il le dit, ‘son cœur est resté en Belgique’. Après avoir travaillé longtemps dans l’Horeca, il a enfin réalisé son rêve il y a quelques années: celui d’ouvrir un bar à vin, le Patrick Bar Vin situé en plein cœur du French Quarter, centre historique de la Nouvelle-Orléans.

Vieux Quartier Frençais (French Quarter) - La Nouvelle Orléans

Le quartier a majoritairement échappé aux dégâts de l’ouragan Katrina en 2005, pourtant, Patrick voit l’endroit se délabrer. Victime d’agressions à plusieurs reprises, il affirme que la Nouvelle-Orléans et le ‘vieux quartier français’ en particulier sont devenus dangereux et que de nombreux résidents et visiteurs se baladent la nuit la peur au ventre dans la crainte de se faire attaquer. Le but de la campagne de Patrick est d’aller vers l’éradication du crime pour permettre aux clients des bars du Vieux Quartier Français de retouver le plaisir de venir boire un verre. Il propose donc plus de patrouilles de police dans la totalité de ce quartier historique, ainsi que plus de caméras de surveillance et d’éclairage urbain. Il souhaite aussi une revalorisation des salaires des policiers de la ville et des pompiers.

Enfin, il vise également une redistribution d’une partie des impôts locaux pour qu’ils aillent aux corps professoral de la ville, et permettre ainsi la scolarisation des jeunes les plus pauvres et leur éviter de tomber dans le crime. Plus connu dans le monde de l’Horeca que dans celui de la politique, Patrick Van Hoorebeek sait bien qu’il part en campagne en tant qu’outsider mais qu’importe : «si ma campagne ‘More wine, less crime’ inspire les autres candidats j’aurais déjà gagné» affirme ce Bruxellois devenu américain. Il applique d’ailleurs une célèbre maxime venue d’outre-atlantique : «l’important n’est pas de gagner mais de participer».  Le soir du 14 octobre, quoi qu’il arrive Patrick trinquera, et au Champagne, s’il vous plait! Tout en citant Napoléon Bonaparte : «Je ne peux vivre sans champagne. En cas de victoire, je le mérite, en cas de défaite, j’en ai besoin».

 

 

Brusselslife Newsletter

Chaque semaine vous recevez le meilleur de l'actualité bruxelloise: divertissement, évènements, carnet d'adresses, agenda...

Choose your Language