TOP

Qui es-tu Guidon d’Anderlecht ?

Qui es-tu Guidon d’Anderlecht ?

Impossible d’ignorer Saint-Guidon ! A Anderlecht, il est omniprésent ! Blason communal, station de métro, école, tailleur, restaurant: le saint patron de la commune s’affiche partout. Mais qui était-il ? Tentative de réponse…

Par un beau jour aux environs de l’an de grâce 950, Guidon voit le jour à Anderlecht. Issu d’une famille de pauvres paysans, le jeune homme se fait vite remarquer pour sa vie pieuse.

Alors qu’il travaille aux champs comme ouvrier agricole, il interrompt son labour pour offrir la pitance reçue de son employeur à ses parents. Afin que le fermier ne se rende compte de rien, il glisse une motte de terre dans sa musette pour remplacer le pain. A son retour, un ange a labouré le champ pour lui et quand le fermier veut vérifier la ration de son ouvrier, la terre s’est changée en pain.

Collegiale kerk Sint-Pieter en Sint-Guido, Anderlecht

Un ouvrier agricole devenu sacristain et pèlerin

Guidon devient ensuite sacristain de l’église de Laeken. Pour pouvoir continuer à aider son prochain, il accepte l’offre d’un commerçant bruxellois. Il est chargé du transport de marchandises sur la Senne. Un jour, alors que sa barque coule, il ne doit sa survie qu’à la rame de son embarcation qui lui permet de regagner la rive. Guidon y voit un signe divin et décide de se concentrer uniquement sur l’Eglise.

Quelques années plus tard, il entreprend un pèlerinage à pied vers Jérusalem. A Rome, sur le chemin du retour, il rencontre des Anderlechtois qui le supplient de revenir dans son village pour partager ses conseils de piété.

Mais en chemin, ses compagnons de voyage meurent les uns après les autres. Arrivé à destination, il se retire au monastère d’Anderlecht et y décède le 12 septembre 1012 d’une crise de dysenterie.

Guidon élevé au rang de saint

Sa tombe devient très vite l’objet de nombreux miracles. Rapidement, il est décidé d’exhumer ses restes et de les transférer vers l’église voisine. Guidon est canonisé le 24 juin 1112 par l’évêque de Cambrai.

Vénérées à Anderlecht depuis le Moyen-Age, les reliques de saint Guidon ont été étudiées pendant de longs mois. En septembre 2014, le verdict est tombé : il s'agit bien des ossements d'un homme décédé entre 30 et 40 ans et ayant vécu au Xème siècle.  Le coffret-reliquaire sera d'ailleurs exposé jusque fin septembre 2014 dans la crypte de la collégiale des Saints-Pierre et Guidon. Ensuite, les reliques rejoindront leur châsse et resteront de nouveau à l’abri des regards pour quelques siècles.

Aujourd’hui, saint Guidon est célébré le 12 septembre et est considéré comme le saint patron, entre autres, des carillonneurs, des sacristains et des marchands de bestiaux. Une fête patronale toute indiquée à quelques jours du marché annuel d’Anderlecht.

Chaque année, au mois de septembre, le samedi qui précède le marché annuel de la commune est en effet marqué par la sortie annuelle de la Procession Saint-Guidon et Notre Dame de Grâce. Un cortège, composé de 400 figurants en costume d’époque, retrace la vie du saint.

 

Image d'illustration : © Tijl Vereenooghe sous licence Creative Commons via Flickr - ArcheoNet Vlaanderen

Show more
Blog Actualités bruxelloises