TOP

PERSONNALITÉ DE BRUXELLES Qui es-tu Saint-V, "saint patron" de l'ULB ?

Qui es-tu Saint-V, "saint patron" de l'ULB ?

La mémoire de Pierre-Théodore Verhaegen est honorée chaque année au mois de novembre par les étudiants de l’ULB qui le surnomme affectueusement Saint-V. Qui était le fondateur de l'Université Libre de Bruxelles ?

A sa création en 1831, L'État belge compte trois universités d'Etat : Gand, Liège et Louvain. Bruxelles, bien que capitale du pays, est dépourvue d'enseignement universitaire. Lorsque l'épiscopat décide en 1834 de fonder une université catholique à Malines, siège de l'archevêché, la réaction du monde libéral belge est immédiate.

Rappel historique

C'est Pierre-Théodore Verhaegen, né à Bruxelles le 5 septembre 1796 et décédé le 8 décembre 1862, qui va donner l'impulsion nécessaire à la création de l'Université libre de Belgique (rebaptisée "de Bruxelles" en 1842) pour faire contrepoids à l'université dite catholique et ainsi "combattre l'intolérance et les préjugés".

Soutenue par les loges maçonniques, subsidiée par la Ville de Bruxelles et par la Province de Brabant, l'ULB avait pour objectif de former des élites indépendantes du pouvoir de l'Église. Profondément anticléricale, l'institution n'est pourtant ni anticatholique, ni antireligieuse. C'est le cas de Pierre-Théodore Verhaegen, qui affirme: "L'homme ne peut être digne des fonctions que Dieu lui a confiées dans la nature que par le libre développement de la pensée. La pensée, c'est son domaine, élément, sa vie".

L’ULB est officiellement ouverte le 20 novembre 1834. Depuis, cette date fut décrétée jour férié pour l'université et des festivités furent progressivement imaginées. Au début, il s’agissait de retrouvailles entre anciens dans les bistrots de la ville…

Première Saint-Verhaegen

L’expression "Saint-Verhaegen" apparait pour la première fois le 20 novembre 1888. Les étudiants voulaient à cette date réagir contre l'organisation universitaire, ressentie comme antidémocratique et éloignée du principe du libre-examen. Ils font alors référence au fondateur de leur Alma mater et un "sacré" pied-de-nez aux étudiants catholiques, qui fêtent eux la Saint-Nicolas.

A l’époque, la Saint-Verhaegen était un défilé d’étudiants précédé de drapeaux et fanfares qui s’étirait dans les rues de Bruxelles entre les bâtiments de l’Université, la sépulture de Théodore Verhaegen au cimetière de Bruxelles et le siège de la Loge. La partie "guindaillante" commençait en fin de journée et durait une bonne partie de la nuit.

Depuis cette fête patronale, inscrite uniquement au calendrier de l’ULB, est célébrée chaque 20 novembre et est devenue l’élément central du folklore estudiantin bruxellois (libre-exaministe, cela s'entend).

La Saint-V aujourd’hui

Chaque 20 novembre, les étudiants de l'Université Libre de Bruxelles perpétuent la tradition. Après les hommages matinaux au Cimetière de Bruxelles, à l'Université, au Manneken-Pis et à l'Hôtel de Ville qui passent relativement inaperçus, le cortège de l’après-midi déferle sur la ville pour le plus grand bonheur des guindailleurs et le plus grand étonnement des touristes et des bourgeois.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par SolvayBrusselsSchool (@solvay_edu) le

Pour l’occasion, Manneken-Pis porte son costume d’étudiant de l’ULB : tablier sur le dos et penne vissée sur la tête !

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par visit brussels (@visitbrussels) le

Plus d'infos sur l'édition 2019, son programme, son thème, c'est par ici : ulb.be/la-saint-verhaegen

 

 

 

 

Sources : ULB.

Show more
Vie estudiantine Folklore Actualités bruxelloises Visites & Patrimoine Etudier & Apprendre