TOP

REVLT : les artistes belges se manifestent

Kaya Josse.

09 May 2018, 13:05 Last Updated: 09 May 2018, 13:05

L’exposition “REVLT” s’inscrit dans le cadre de l’Année de la Contestation et du 50ème anniversaire de Mai 68.

REVLT : les artistes belges se manifestent
REVLT : les artistes belges se manifestent

REVLT contribue à réaffirmer le rôle essentiel et la place centrale des artistes dans notre société.

L’artiste, un lanceur d’alerte - En tant que membre d’un groupe et en tant qu’individu, l’artiste vit au cœur de son époque et s’insurge, s’exprime, s’indigne sur des préoccupations qui lui sont propres à travers son expression artistique. Il contribue ainsi, depuis toujours et avec sa sensibilité, à l’évolution de nos sociétés à travers le débat, l’échange et la confrontation d’idées qu’il suscite grâce à sa création. Tel est l’objectif de “REVLT” qui vise, au travers d’une vaste exposition à Bruxelles, à réaffirmer le rôle essentiel d’éveil des consciences, que détient chaque artiste.
 

Le manifeste de 35 artistes Belges - Sélectionnés avec soin par un comité pluridicipinaire et indépendant composé de Teresa Sdralevich, Stéphanie Pécourt et Björn Van Poucke, 35 artistes Belges se sont penchés sur la question à la fois simple et complexe : « Aujourd’hui, quelle est votre révolte ? ». “REVLT” présentera à travers de leurs réponses une série d’œuvres variées et issues de toute discipline qui attestent de la diversité et de la puissance de la scène créative bruxelloise. Une sélection attentive à la question du genre et celle de la diversité culturelle. Un choix qui témoigne du fait que plus que jamais Bruxelles s’est muée en plate-forme internationale de la créativité.
 

Parmi les artistes sélectionnés seront présentés :

 

Céline Cuvelier – Futur is past : Chaque semaine au contact des détenus de la prison de Berkendael, la jeune artiste récolte leurs mots et des fragments de leurs histoires pour les inscrire sur ces briques témoins du mur qui les séparent de la vie. Une œuvre poétique qui redonne la parole à ces femmes, tout en questionnant les failles du système carcéral de nos démocraties modernes.
 

Xavier Mossoux – 3119, “sous les urnes la plage” : Référence directe au célèbre slogan de Mai 68 “ sous les paves la plage”, l’œuvre de Xavier Mossoux questionne la réaction des pouvoirs publics face à la crise migratoire mondiale. Le nombre 3119 traduit ainsi le nombre tragique de personnes mortes en tentant de traverser la mer Méditerranée en 2017 et témoigne de l’inaction et de l’instrumentalisation du débat dans notre société politique.
 

Nano Orte – La revolution ne pourra être à l’avenir chorégraphiée : Au travers d’une série de photographies achetée dans une banque d’image internet, l’artiste dénonce le rôle simplificateur de la photographie dans le contexte complexe d’une révolte, jusqu’à parfois altérer son sens.
 

REVLT, hors les murs - A cette occasion, “REVLT” s’associe à la Maison du Roi afin de proposer une installation inédite d’affiches au sein des Galeries Royales Saint Hubert. Revenant sur l’affiche comme média phare de la contestation de mai 68, les artistes ont proposé la création d’une affiche originale reprenant le thème central de l’exposition : la révolte. Un accrochage en hauteur et un parcours inédit relira ainsi les événements.

L’exposition REVLT se tiendra du 10 mai au 10 juin à l’Espace Vanderborght.

Sorties culturelles Art & histoire