TOP

Skyfarms: Un potager dans le ciel à Bruxelles

Victor Lepoutre.

27 Jul 2017, 13:07 Last Updated: 11 Oct 2017, 11:10

Une entreprise bruxelloise met en place des potagers dans les entreprises pour créer du lien entre les employés.

Skyfarms: Un potager dans le ciel à Bruxelles
Skyfarms: Un potager dans le ciel à Bruxelles

C'est un concept qui prend de plus en plus d'ampleur à Bruxelles comme dans d'autres capitales européennes. Utiliser l'espace de nos toits pour cultiver nos propres fruits et légumes. Skyfarm, une société bruxelloise, propose aux entreprises de se prêter au jeu, tout en leur assurant la tenue d'un objectif, et une étude de faisabilité sur le plan technique et réglementaire. Une installation qui dure environ un mois selon les projets. 

Un team building constant 

Imaginez... un moment de libre à la pause du matin ou de l'après-midi, ou sur le temps de midi, dans les entreprises disposant d'un potager Skyfarm, les volontaires peuvent s'adonner à la culture de fruits et légumes et donc se faire connaissance ou se retrouver tout en profitant d'un moment de détente et en se sensibilisant de manière originale et ludique à un mode de consommation responsable. 

 

Une consommation partagée entre tous 

Cultiver ensemble c'est bien, partager c'est mieux! Chez Engie, l'une des structures qui accueille un potager Skyfarm, les coachs forment une équipe de volontaire qui a su produire plus de 20 espèces de fruits, de légumes et de fleurs entièrement biologiques. Et quand vient la récolte, les jardiniers et cultivateurs en herbe ont décidé de partager 50% de la production entre eux et de donner l'autre moitié à Startpunt Vluchtelingen Vlaanderen, une association locale qui vient en aide aux demandeurs d'asile. Une bonne manière de valoriser les espaces de l'entreprise tout en proposant aux salariés de se détacher, un moment, de leurs tâches habituelles au sein de l'entreprise. 

10 projets prévus pour la saison prochaine 

Et Skyfarm prend petit à petit son envol, "nous avons près de 10 projets en vue pour la saison prochaine" assure Augustin Nourissier, co-fondateur de l'entreprise. Pour demandéer une étude de son entreprise en fonction du nombre de volontaire de la surface cultivable et du matériel envisagé, rien de plus simple, il suffit de contacter Skyfarm via leur site internet

 

Environnement Environnement