TOP

SAINTE VIERGE Top 10 des V(v)ierges bruxelloises

Célia Schmerber. Patrimoine

13 Aug 2016, 20:08 Last Updated: 11 Jun 2020, 09:06

A Bruxelles, les vierges se déclinent en statues, estaminet ou établissements scolaires et s’affichent au sommet d’une grotte ou à l’entrée d’une impasse.

Top 10 des V(v)ierges bruxelloises
Top 10 des V(v)ierges bruxelloises

Et quand on s’intéresse aux différents sens du mot vierge, les places se font chères dans le classement ! Et pour certaines, il est impensable d’imaginer une promotion canapé pour gagner quelques places…

10) Institut de la Vierge Fidèle

Si de nombreuses écoles catholiques bruxelloises sont confiées à la protection de Marie, l’Institut de la Vierge Fidèle est sans doute la plus connue ! Pourquoi ? Elle est un des derniers établissement secondaire à imposer le port de l’uniforme. 

 

9) Notre dame de Laeken

L'Église Notre-Dame de Laeken est une église néo-gothique du XIXème siècle construite à l’initiative de Léopold Ier pour y recevoir la dépouille de sa femme la reine Louise-Marie d'Orléans. Après le décès de la Reine, en 1850, un concours fut organisé pour la construction d'une église. C'est l'architecte Joseph Poelaert qui le remporta. La nouvelle église est un bâtiment néogothique avec, derrière le chœur, une Chapelle Royale et une Crypte. L'église fut mise en service en 1872, mais elle n'a été achevée qu'en 1907. En 1904, la vieille église communale fut abattue. Seul le chœur gothique resta épargné. Il se trouve dans le cimetière, à côté de l'église actuelle.

Une très ancienne statue de la Vierge Marie (XIIIème siècle) qui se trouvait dans l’ancienne église est exposée dans la nouvelle église.

 

8) La Vierge et la Maison du Roi

Jusqu'à sa reconstruiction, la Maison du Roi était garnie d'une statue de la Vierge accompagnée de l'inscription latine "A peste, fame et bello, libera nos, Maria Pacis". Cette phrase, qui signifie "De la peste, de la famine et de la guerre, délivrez-nous Notre-Dame de la Paix", fut placée en 1625 par l'infante Isabelle et rappelle l'épisode de la grande peste de 1489. On retrouve la même inscription, dans l'église Saint-Nicolas toute proche.  

 

7) A l’Imaige Nostre-Dame

L’orthographe de cet estaminet donne une indication sur son ancienneté, il est sans doute aussi vieux que le ville ! Pour accéder à l'Imaige Nostre Dame, au fond de l’impasse des Cadeaux, il faut passer sous le porche et une vierge bienveillante quoique mal en point.

 

6) Notre-Dame du Sablon

En 1348, la Vierge apparût à Béatrice Soetkens, une dévote. Elle lui ordonna de retirer son image de l’église d’Anvers pour l’installer à Bruxelles. Le sacristain voulant empêcher le vol fut transformé en statue de sel et Béatrice fit le voyage en barque d’Anvers à Bruxelles sous la protection de la Vierge. Elle fut reçue en grandes pompes et les arbalétriers installèrent le précieux objet dans leur chapelle du Sablon.

C’est en 1600 que Notre-Dame des Victoires du Sablon, la Vierge miraculeuse dans sa barque entourée de Béatrice et de Joseph fut sculptée. Si on retrouve l’originale sous la Rosace, une Vierge dans une barque plus naïve est exposée dans l’église. Pour fêter l’arrivée de la Vierge dans sa barque, une procession autour de l’église fut organisée en son honneur et continue à l'être chaque année en prélude à l’Ommegang.  

 

5) Marie Warnant

Vierge à l’échelle des signes du zodiaque, la namuroise Marie Warnant s’est fait chantre de Bruxelles en 2005. Cela valait bien une place dans notre classement ! Bruxelles est beau quand Molière prend St-Gilles de haut // A la Barrière de sa Campagne en huit clos // Quand les marquises voient le Châtelain // C’est le Grand Jacques qui prend le train, reste mes airs après le sien // Bruxelles se réveille // En capitale, quand elle se Cambre devant moi // Ma belle aux Bois // Elle est banale ma ville à moi...

 

4) Le quartier Notre-Dames-aux-Neiges

Si la zone qui s’étend vers le Botanique depuis l’arrière du Parlement fédéral dans l’axe délimité par la petite ceinture et la rue Royale est baptisé aujourd’hui le quartier des libertés, il n’en n’a pas toujours été ainsi ! Autrefois, il s’appelait Notre-Dame-aux-Neiges en référence à une apparition mariale qui aurait eu lieu en août et aurait provoqué une chute de neige ! Dans la foulée du voûtement de la Senne et des grands travaux du boulevards du centre , la ville fait raser ce quartier d’ouvriers pour en construire un nouveau aux accents plus bourgeois.

 

3) Gudule

Selon les légendes, Gudule était une fille une fille « chaste de corps et d’esprit ». C’est donc cette vierge au sens physique du terme qui devenue sainte veille avec l’archange Michel sur Bruxelles. Si sa cathédrale est connue, sa sainte patronne l’est beaucoup moins !

 

2) La Vierge Noire

Cette statue appartenant au patrimoine culturel du centre-ville a marqué l’histoire du célèbre Marché aux Poissons au cœur du quartier Sainte-Catherine depuis le XIème siècle. Après avoir traversé les siècles, après avoir connu successivement trois emplacements dont l’antique église Sainte Catherine, après avoir accueilli les pèlerins et leurs prières, après avoir vu passer les milliers de barques chargées de poissons, de matériaux et de tourbe qui défilaient dans les canaux de Bruxelles aujourd’hui disparus... Après avoir même fait un plongeon forcé dans la Senne en 1744 suivi d'une réapparition dite « miraculeuse » quelques jours plus tard, la statue de la « Vierge Noire » est à nouveau présentée à la dévotion du public depuis janvier 2015.

 

1) Grotte de Jette

Loin des Pyrénées et du Gave de Pau, on retrouve à Bruxelles une copie de la grotte de Lourdes. Rendez-vous au numéro 296 de la rue Léopold Ier à Jette pour découvrir cette réplique à taille réelle. Inaugurée le 15 août 1915, cette Lourdes du nord vient de fêter son centenaire.

Blog