UN WEEK-END SPORTING(S) ! Trop de blanc dans le mauve à Anderlecht

Sports
Écrit par Rédaction BrusselsLife.be - 09 déc. 2019, 00:00 (Mis à jour: 09 déc. 2019, 11:57)
Trop de blanc dans le mauve à Anderlecht
Joué dimanche dans la Capitale, le « duel des Sporting » entre Anderlecht et Charleroi n’a pas désigné de vainqueur au terme d’un partage blanc alors que chacune des deux formations aurait pourtant pu le remporter.

Toujours loin de la sixième place

Depuis l’arrivée de Franky Vercauteren, le Sporting va… un peu mieux. Sans la courte défaite du week-end précédent à Ostende, le bilan du natif de… Molenbeek à la tête des « Mauves » de Marc Coucke eût même été positif. Mais 13 points en 8 matches, c’est trop peu pour prétendre raccrocher le bon wagon des playoffs pour le titre et, surtout, le sésame européen. La très convoitée sixième place est actuellement occupée conjointement par Zulte-Waregem et le FC Malinois, lesquels comptent six ponts d’avance sur Anderlecht, dont c’est déjà le… sixième nul par 0-0 depuis le début du championnat. Il ne manque d’un « six » pour composer les « chiffres du diable » !

L’ombre de Constant Vanden Stock

L’ancien… Diable ne cède pas à la panique, évoquant la dizaine d’éléments ayant rejoint l’infirmerie anderlechtoise – dont le dernier en date n’est autre que Vincent Kompany à nouveau ! – et l’obligation de faire appel aux jeunes, ce qui donne au noyau une moyenne d’âge telle qu’on n’en avait jamais connue précédemment dans toute l’histoire du club. Dans l’interview diffusée ce lundi matin sur les antennes de Vivacité, celui qu’on a longtemps surnommé le « Petit Prince du Parc Astrid » a défendu ses « cadets » en ajoutant qu’il faudrait désormais se montrer plus… constant. Un jeu de mot peut-être pas tout à fait involontaire, le gaillard ayant connu les heures de gloire du Sporting sous l’ère du père Vanden Stock dont l’ombre plane plus que jamais même s’il ne donne plus son nom au stade !

Bis repetita pour l’Union Saint-Gilloise


A l’étage inférieur, on sourit de nouveau à l’Union Saint-Gilloise, après la plantureuse victoire à Westerlo, dans l’antre de la même formation éliminée le mercredi précédent au Stade Marien en Coupe de Belgique (4-1 au terme des tirs au buts). L’entraîneur Thomas Christiansen a semble-t-il changé son fusil d’épaule, en déployant un système plus défensif pour mieux profiter des contres, domaine dans lequel ses deux ailiers Fixelles et Tabekou ont excellé, se partageant le 0-3 final. Amusant : c’est dans ce même stade du Kuipje que l’Union avait remporté fin septembre son dernier match en déplacement. Qui a osé dire que « bis repetita ne placent pas toujours? »

D.H.

Crédits photos : Flickr/Aleksandr Osipov/CC BY-SA 2.0, RUSG/Laurent Lefebvre ©

Avez-vous apprécié cet article?

Partagez-le

Chargement de l'article suivant ......

Newsletter

Chaque semaine, du nouveau contenu dans votre boîte mail

Newsletter

Découvrez plus de 12 000 adresses et événements

Profitez de toutes les sections de BrusselsLife.be et découvrez plus de 12 000 adresses et un grand choix d'événements, d'informations et de conseils et astuces de notre écriture.

Brusselslife.be Avenue Louise, 500 -1050 Ixelles, Brussels, 02/538.51.49. Template.vat 0472.281.221

Copyright 2022 © Brusselslife.be Tous droits réservés. Le contenu et les images utilisés sur ce site sont protégés par le droit d'auteur. la propriétaires respectifs.

www.brusselsLife.be/[email protected]