TOP

US BELGIUM « United States of Belgium » : suite du feuilleton historique

Chauchau . Histoire

08 Jul 2020, 09:07 Last Updated: 09 Jul 2020, 11:07

« United States of Belgium » : suite du feuilleton historique
« United States of Belgium » : suite du feuilleton historique

1. La Révolution brabançonne chasse l’empereur Joseph II

En 1780, le décès de l’impératrice Marie-Thérèse abandonne les Pays-Bas autrichiens à son fils Joseph II. Le nouveau venu se soucie moins du sort de ces contrées lointaines que du bien-être artistique de sa Vienne natale. Tout change lorsque l’ex-protecteur du jeune Mozart décide de tout chambouler de façon trop radicale et peu diplomatique en 1787. Il faut préciser qu’au lendemain de la guerre de succession d’Autriche marquée par l’occupation française d’une partie de la Belgique actuelle, celle-ci a vécu une période de calme et de prospérité très appréciée sous restauration impériale.

Un contexte révolutionnaire…

Lors d’une visite de courte durée, Joseph II impose unilatéralement des mesures progressistes que les responsables des Etats (en fait, la plupart de nos provinces toujours actuelles), du clergé et des corporations digèrent… très mal. L’homme veut une centralisation du pouvoir depuis Vienne et décrète la suppression de la quasi-totalité des privilèges acquis le plus souvent depuis le… Moyen Âge. Ce « coup de pied dans la fourmilière » survient au moment où va gronder la Révolution française. L’occasion pour nos « révolutionnaires » de réagir « manu militari ».

… assez différent de celui des Français

Il y a une grande différence entre les mouvements révolutionnaires belge et français. Certains de nos compatriotes exigent eux aussi la fin des privilèges alors que les autres veulent au contraire, conserver les leurs. Ces derniers restent majoritaires et apprécient très peu les réformes comme la liberté de culte et l’abolition de la peine de mort. Mais tout le monde est d’accord pour la misé à l’écart de Joseph II, despote… trop éclairé dont les troupes d’occupation sont défaites au verdict de la bataille de Turnhout, le 27 octobre 1789. Emmenés par le Colonel Jean-André van der Mersch, un vétéran des armées française puis impériale (!), les insurgés s’étaient réunis dans les Provinces-Unies (Pays-Bas… actuels) pour organiser la révolte armée, d’où l’effet de surprise.

Les « Pays-Bas » ne sont plus « autrichiens »

Conséquences : les régents impériaux Albert de Saxe-Teschen et son épouse l'archiduchesse Marie-Christine de Habsbourg-Lorraine sont chassés hors des Etats du pays de Brabant qui signifient aussitôt aux Etats voisins des « Pays-Bas qui ne sont désormais plus autrichiens », que Joseph II a été déchu de ses droits sur le territoire « belge ». La tenue des Etats généraux doit se tenir à Bruxelles le 7 janvier 1790, et les Etats unis belgiques vont bientôt prendre leur nom de baptême officiel…

A suivre…

Histoire