TOP
Dû au coronavirus, de nombreux événements & manifestations sont annulés. Afin d’avoir plus d’informations, nous vous invitons à consulter le site de l’évènement X

Philippe Francq - Largo Winch, 30 ans déjà !

10 novembre 2021 - 04 décembre 2021

Venue

Galerie Huberty & Breyne - Place du Châtelain, 33, Bruxelles

Le milliardaire Largo Winch, himself, s'invite au cœur de la galerie Huberty & Breyne de Bruxelles du 10 novembre au 4 décembre 2021 pour une exposition exceptionnelle. Il ne sera pas seul, bien entendu, car depuis plus de trente ans les vies de Largo et de Philippe Francq sont étroitement liées, entremêlées...

« Les deux hommes ont ceci en commun qu'il est difficile de les définir en quelques mots. Les étiquettes dont on les a respectivement affublés au fil du temps étant forcément déformantes et réductrices. Découvrir quelqu'un c'est, dit-on, déjouer les apparences... » nous expliquent Christelle & Bertrand Pissavy-Yvernault dans le superbe ouvrage L'Art du dessin de Philippe Francq paru aux Éditions Dupuis.

Philippe Francq et Largo Winch offriront aux visiteurs l'occasion de découvrir des dizaines de crayonnés à la mine de plomb, plus extraordinaires et virtuoses les uns que les autres et tous issus de cette série monumentale aux 11 millions d'albums vendus. De L'Héritier paru en novembre 1990 au 23e opus, La frontière de la nuit qui paraîtra ce 5 novembre 2021. 31 ans presque jour pour jour.

Le style de Philippe Francq dans toute sa splendeur ?

« Je ne crois pas avoir de style ou en tout cas j'essaye d'en avoir le moins possible. Il est devenu ce qu'il est par défaut et parce qu'il est le parfait reflet de ma personnalité. Un style de dessin, c'est comme une écriture ou le fond des yeux ; le reflet de son âme. »

Si les années passent inlassablement, le dessin de Philippe Francq lui s'affine et se précise.
« On vit aujourd’hui à une époque où on voit des films en 4K. La concurrence est rude avec le cinéma et le jeu vidéo. Je sens bien qu’on ne peut pas se contenter de faire de la BD comme on en faisait il y a vingt ans. Il faut monter en puissance sur les couleurs et sur la justesse du dessin. Je pensais que j’aurais plus de temps en vieillissant, mais en fait j’en ai moins car je passe de plus en plus de temps sur les planches. Je suis de moins en moins satisfait et je passe donc de plus en plus de temps à peaufiner. »

Un Philippe Francq, sans conteste, au sommet de son art !