TOP

JAZZ'PSY KING La Belgique au rythme des guitares et du jazz manouche avec les Djangofolllies

Rédaction BrusselsLife.be. Sorties & Loisirs

18 Jan 2020, 15:01 Last Updated: 21 Jan 2020, 18:01

Après un concert d'ouverture à salle pleine à l'AB en compagnie des Jazzy Strings, les Djangofolllies poursuivent leur route jusqu'à la fin de la semaine à Bruxelles. Venez danser sur le rythme effréné des guitares et du jazz manouche !

La Belgique au rythme des guitares et du jazz manouche avec les Djangofolllies
La Belgique au rythme des guitares et du jazz manouche avec les Djangofolllies

Comme chaque année, les Djangofolllies viennent rythmer le royaume durant le mois de janvier. Janvier, LE mois du jazz à Bruxelles mais aussi le mois d’anniversaire du grand Django Reinhardt qui aurait fêté ses 110 ans en 2020. Pour célébrer l'icône du jazz manouche en beauté, le festival fou aux trois L revient dans une 26e édition avec une programmation éclectique comme il en a le secret. Jusqu’au 25 janvier à Bruxelles et dans ses environs, une belle brochette de musiciens de talent, jeunes et moins jeunes, du plat pays et d’ailleurs, se partagent l’affiche pour mieux vous faire danser !

Un festival en hommage à Django Reinhardt

Créé en 1994, le festival des Djangofolllies a l’honneur d’être le plus ancien des festivals jazz de la capitale, précédant ainsi le Brussels Jazz Festival et le River Jazz Festival. Les initiateurs de l’événement, le musicien Koen De Cauter et le fondateur du Brosella festival Henri Vandeberghe, voulaient organiser un festival musical autour du 23 janvier en hommage au maître du jazz manouche, Django Reinhardt ! Si ce style particulier est le fil rouge du festival, les autres sous-genres du jazz sont aussi abordés par la programmation du festival, en constant changement.
C’est en 1910 à Librechies, petit village du Hainaut, dans la roulotte familiale que Django Reinhardt voit le jour. Très tôt le futur prodige se met à jouer de la guitare. Lors d’un accident à ses 18 ans, il perdra deux de ses doigts et s’habituera alors à jouer que de trois doigts avec sa main gauche. Particularité imitée par certains jazzmen fans du maître pour rendre leur manière de jouer plus authentique. Django Reinhardt rencontrera ensuite le succès, jouera avec les plus grands comme Duke Ellington ou encore Stéphane Grappelli. Mort en 1953 en France, il laisse derrière lui une légende et des titres mythiques tels que “Djangology”, “Nuages” ou “Swing 39”.

Une fin de partition en beauté après une ouverture mémorable

Pour une pareille occasion que les 110 ans de Django Reinhardt, il fallait commencer le festival en apothéose, pas de problème pour les Djangofolllies : ils ont rempli la grande salle de l’Ancienne Belgique pour le concert d’ouverture ! Avec les Jazzy Strings qui regroupent trois duos de musiciens père-fils à la guitare (Angelo et Raangy Debarre, Mario et Alexandre Cavalière ainsi qu’Amati et Dorata Schmitt) et le contrebassiste Jean-Louis Rassinfosse qui faisait vibrer ses lourdes cordes au milieu de la scène tel un pilier, l’AB, salle comble assise, a vibré durant tout un concert de jazz manouche en deux parties d’une heure. Un délice !
Si vous voulez encore profiter de l’ambiance des Djangofolllies, dépêchez-vous de prendre vos places pour les derniers concerts de cette semaine. Ce mercredi 22 et jeudi 23, l’Alexandre Cavaliere Quintet se produira successivement au Bolwerk de Vilvoorde et ensuite à la Jazz Station où vous pourrez savourer leur style mélangeant le jazz manouche au bebop avec des accents modernes, une avant-première de leur prochain album à venir ! Le 23 janvier, c’est les mélodies chaleureuses aux dimensions folkloriques du Dan Gharibian Trio qui se glisseront au Kunsthumaniora à Laeken.
Et enfin, pour le dernier concert dans les alentours de la capitale, c’est au tour du Fapy Lafertin New Quartet de présenter leur nouvel album en avant-première au centre culturel de Meise ce samedi 25 janvier. Fapy Lafertin est l’une des figures notables du jazz manouche, un talent à la guitare portugaise qui a roulé sa bosse avec différents groupes, un moment d’exception à ne pas manquer. Le festival poursuit sinon sa route dans le reste du royaume jusqu'au 31 janvier, plus d'infos sur le site des Djangos' : djangofolllies.be !

 

 

 

Crédits photos & sources : Brosella/Cyprien Lepoivre, William P. Gottlieb/Wikipédia ©

 

Sorties & Loisirs Sorties culturelles Festival Jazz & Blues Concerts