TOP

Plan-langues avec Brussel de Johan Verminnen

Frédéric Solvel.

05 Nov 2014, 13:11 Last Updated: 28 Jul 2015, 07:07

Adieu les Bruxelles de Brel, Annegarn, Bénabar ou Warnant, place à la langue de Vondel et au Brussel de Johan Verminnen. BrusselsLife.be vous offre une formule plan-langues bien connue des auditeurs de la séquence homonyme sur les ondes de Radio 21 et Pure FM.

Souvent bien placé mais jamais gagnant Top 100 des chansons bruxelloises établi chaque année par les auditeurs de FM Brussel, le Brussel de Johan Verminnen est inconnu des francophones. Le chanteur de Wemmel ne s'est pas contenté de Brussel, il a également commis le classique In de rue des Bouchers et Laat Me Nu Toch Niet Alleen repris avec succès par Clouseau. 

Brussel, plan-langues

 

Mijn Brussel, 'k zit in je binnenzak
een warme jas
je binnenstad
die mij omarmt
en verwarmt als vroeger
toen ik verdwaald en lusteloos
jouw geborgenheid verkoos
al zijn mijn dromen
nu wat droever

Hier kende ik mijn eerste lief
mijn eerste droom
eerste verdriet
hier kerfde ik haar naam nog
in jouw bomen
hier had ik vrienden
liep ik school
en raakte ook nog op de dool
hier voelde ik me vaak verloren

Mijn Brussel, al ben je erg ziek
een mollepijp
een braakland
in ruïne ken ik jou niet
ach je bent wreed veranderd
al ben je als een lelijk huis
toch voel ik me hier veilig thuis
als nergens anders

Hier kende ik mijn eerste lief
mijn eerste droom
eerste verdriet
hier kerfde ik haar naam nog
in jouw bomen
hier had ik vrienden
liep ik school
en raakte ook nog op de dool
hier voelde ik me vaak verloren

Mijn Brussel, ik verlies me weer
enn loop je straatjes op en neer
ze zijn jouw duizend armen
hoe vaak liep ik hier toen
niks om handen niks te doen
gewoon mijn tijd wat te verdromen

Hier kende ik mijn eerste lief
mijn eerste droom
eerste verdriet
hier kerfde ik haar naam nog
in jouw bomen
hier had ik vrienden
liep ik school
en raakte ook nog op de dool
hier voelde ik me vaak verloren

Mon Bruxelles, je suis dans ta poche
un manteau chaud
ton centre-ville
qui m’embrasse
et me chauffe comme autrefois
quand j’étais perdu et apathique
et choisissais ta sécurité
même si mes rêves
sont plus tristes aujourd'hui

Ici j’ai connu mon premier amour
mon premier rêve
mon premier chagrin
ici je gravais son nom
dans tes arbres
ici j’avais des amis
j’allais à l’école
et j’étais en exil
ici, je me sentais souvent perdu

Mon Bruxelles, même si tu es très malade
une galerie de taupe
une jachère
en ruine je te ne connais pas
oh tu as fort changé
même si tu es une maison laide
je me trouve ici chez moi en toute sécurité
comme nulle part ailleurs

Ici j’ai connu mon premier amour
mon premier rêve
mon premier chagrin
ici je gravais son nom
dans tes arbres
ici j’avais des amis
j’allais à l’école
et j’étais en exil
ici, je me sentais souvent perdu

Mon Bruxelles à moi, je me perds à nouveau
et je marche dans tes rues
elles sont tes mille bras
j’ai souvent marché ici
n'ayant rien à faire
passant mon temps en rêvant

Ici j’ai connu mon premier amour
mon premier rêve
mon premier chagrin
ici je gravais son nom
dans tes arbres
ici j’avais des amis
j’allais à l’école
et j’étais en exil
ici, je me sentais souvent perdu

 

Soirées Concerts Ecole de langues Soirées