TOP

Le poisson dans tous ses états

Le poisson dans tous ses états

Il est beau, il est frais mon poisson. Les confrères d’Ordralfabetix, le poissonnier des aventures d’Astérix, se font rares dans la capitale du plus brave des peuples de Gaule. Le temps de quelques lignes, nous allons nous faire les Assurancetourix du poisson à la sauce bruxelloise…

Poissonneries

Les poissonneries bruxelloises ont fondu au même rythme que les bancs de poissons aujourd’hui protégés par l’Union Européenne. Partir à la pêche aux poissons frais à Bruxelles n’est pas gagné d’avance. Voici quelques adresses de portes à pousser pour vous fournir en produits de la mer.

Dans la catégorie "établissement branché", Noordzee – La Mer du Nord décroche la palme toutes catégories. Les mange-debouts sur le trottoir donnent le ton : on y vient autant pour y être vu que pour y acheter son poisson. La marchandise est de première qualité et les conseils précieux.

En haut de la chaussée de Wavre, face au Musée des Sciences Naturelles, la Poissonnerie d’Agadir reçoit les faveurs du tout Ixelles. Aucun risque de tomber sur un os, éventuellement sur une arête ! Du côté de Mérode, Frédérick Lebe propose certes tous les produits de la mer mais ne peut cacher son faible pour le homard. Les amateurs du genre sont prévenus. Si on ne pêche plus dans la Woluwe depuis longtemps, jeter ses filets chez Claes Stroobants du côté de l’avenue Georges Henri garantit souvent une pêche miraculeuse ! La colonie française installée du côté d’Uccle se réjouira du choix offert par Centrale Laporte et Baleine. Certes, ce n’est pas Rungis, mais il y a déjà de quoi faire.

Le constat est là. Les poissonneries sont devenues une denrée rare… Les marchés restent un bon filon à exploiter. Pensez à y aller tôt, les poissons disparaissent des étals à une vitesse folle. Enfin, surveillez votre rue, interrogez vos voisins, quelques poissonneries ambulantes font halte dans l’un ou l’autre quartier de Bruxelles. Elles ne signalent malheureusement pas encore leurs passages d'une jolie musique stridente comme leurs confrères glaciers.

Restaurants

Chez François nous servira de trait d’union entre les restaurateurs et les poissonniers. En effet, François joue sur les deux tableaux avec une maîtrise identique, un incontournable des deux genres ! Un tel maître achat se situe forcément dans le quartier Sainte-Catherine. Gare à votre portefeuille, la qualité et la réputation ont parfois un prix !

Si les bateliers ont déserté les parages depuis longtemps, la toponymie des rues avoisinantes a gardé quelques traces du passé portuaire du quartier. Les bassins furent creusés au XVIème siècle avant d’être rebouchés sous l’impulsion de Joseph Poelaert et Charles Buls à la fin du XIXème. Une fois le port disparu, l’Eglise fut érigée et la place aménagée sans renier pour autant son passé puisque le marché aux poissons s’y installa sous une halle couverte (détruite en 1955). Aujourd’hui encore, le poisson règne en maître sur les menus des restaurants des alentours. Dans les environs, n’hésitez pas à vous attabler au Bij den Boer, à la Belle Maraîchère, au Pré Salé, à La Marée, chez Henri ou à la Marie Joseph.

Que les fines fourchettes se rassurent, le poisson est également mis à l’honneur dans d’autres maisons disséminées aux quatre coins de la ville. Dans l’hyper-centre, le Sea Grill fait briller ses deux étoiles Michelin. A l’ombre du Berlaymont, le Saint Georges et la Vimar ont su se faire une place et un nom grâce aux produits de la marée. En prenant la direction d’Uccle, arrêtez-vous au Toucan sur Mer du côté de Tenbosch. A Uccle, vous aurez le choix entre les bancs d’écaillers de la Brasserie Georges et du Café Maris. Que demander d’autres ? Que l’on vous ouvre les huitres peut-être… Enfin, pour les moules frites, faites confiance à la Friture René du côté d’Anderlecht.

Entre tradition et modernité, Bruxelles a succombé à la mode du sushi tout en conservant quelques vendeurs de caricoles. Les caricoles ne sont rien d’autres que des escargots de mer préparés vendus par des commerçants ambulants. La recette? Un secret de famille avec comme base commune un bouillon de cèleris. Ces vendeurs ambulants se trouvent toujours au même endroit. Vous en trouverez notamment du côté de la place du Jeu de Balle, face à la Bourse et lors de nombreux marchés et fêtes populaires. Une carte postale de la capitale de l’Europe.

Show more
Quartiers & Centres commerciaux Restaurants Alimentation Communes & Vie Locale Poissonneries Cuisines Quartiers & Centres commerciaux

Plus d'articles