TOP

Rencontre au Second Life Festival

.

13 Dec 2012, 03:12 Last Updated: 26 Aug 2013, 08:08

C'est dans son appartement situé dans le centre-ville que la flamboyante Léone nous parle de son festival, qu'elle porte seule à bout de bras, sans pour autant manquer de professionnalisme ou de bonnes idées. C'est avec bonne humeur qu'elle vous invite, une fois par mois, à venir célébrer le vintage à la Tentation !

Ta définition du vintage ?

Je n'ai pas de réelle définition du vintage, pour moi ce terme englobe beaucoup de choses et on peut vraiment en faire ce qu'on veut, c'est assez large. Je ne fais pas partie de ces personnes qui sont outrées quand on fait une « mauvaise » définition du vintage. Je dirais quand même que c'est tout ce qui va des années 20 à 80.

Passion du vintage ?

Etudiante en photo, je me suis rendue compte qu'il n'était pas facile d'exposer son travail. Je me suis donc mis à chercher une salle pour exposer et essayer par la même occasion de proposer quelque chose de nouveau car le monde de la photo est assez fermé, c'est souvent les mêmes personnes qu'on rencontre. En créant le Second Life festival, j'ai regroupé tout ce que j'aimais : les expositions, les concerts et le vintage. Et j'ai eu beaucoup de chance : la Tentation recherchait justement des jeunes pour pouvoir soutenir leur projet, le timing était vraiment parfait !

Penses-tu que Bruxelles est une capitale vintage ?

Ca fait maintenant 2 ans que je suis à Bruxelles. J'adore cette ville, qui est un véritable trésor au niveau friperies et magasins de seconde main. Par exemple à Lyon, ma ville d'origine, on a juste un marché vintage et il faut payer l'entrée pour aller chiner des fringues à prix exorbitants ! Et ne parlons même pas de Paris !

Quels sont les avantages d'acheter vintage ?

Je ne dirais pas forcément le prix, car on peut trouver du vintage vraiment cher. Pour moi, ce qui importe vraiment c'est la qualité des tissus et l'originalité. J'apprécie aussi tout le côté customisation, car parfois, il faut repriser un vêtement qui n'est pas à ta taille et je trouve que ça pousse à être plus créatif et c'est un aspect que j'aime beaucoup.

Quels types d'exposants choisis-tu ?

Le Second Life a plusieurs sortes d'exposants, le but étant de plaire à un maximum de personnes possible. Au niveau du vintage, il y a de la création neuve mais dans un style vintage, des bijoux, du seconde main un peu cher et puis du seconde main « tout à 2 euros ». Il y a pas mal de pièces déco, des vinyles qui ne sont pas malheureusement toujours facile à trouver et puis des trucs pas du tout vintage aussi ! J'essaye de promouvoir les jeunes artistes, par exemple les sacs en coton « Madame, Mademoiselle ». Je propose également des affiches et carte anciennes que j'ai toujours beaucoup aimées. Et il y a aussi une maquilleuse, différente à chaque fois, qui vous fera un maquillage digne d'une pin-up !

Et quel type de public rencontre-t-on au Second Life Festival ?

Tous les publics ! Certains viennent pour le vintage, d'autres pour les photographes qui exposent ou pour les concerts. On a fait dernièrement une projection en avant-première d'un film et il y avait plus d' une centaine de personnes qui étaient expressément venus pour le film. La prochaine édition du Second Life Festival sera consacrée à une exposition de peintures.

Penses-tu que le vintage a encore de beaux jours devant lui ?

Oui, parce que le vintage existe depuis longtemps et j'ai l'impression que ce phénomène prend de plus en plus d'ampleur. Je l'espère en tout cas !

Ta pièce vintage préférée ?

On va se moquer de moi, mais j'aime particulièrement la vaisselle rétro et j'ai une carafe d'eau avec des dorures et une inscription « Nous deux » que j'adore ! A la base je l'avais achetée pour un ami mais elle me plaisait beaucoup trop pour la lui donner.

Les projets du Second Life festival ?

Tout d'abord le marché de Noël à l'hôtel Berger le 16 décembre. Je tiens à préciser que tout ne sera pas vintage, alors n'hésitez pas à venir chercher vos cadeaux de Noël ! Après je continue à la Tentation le 16 février et je pense que le Second Life festival se fera dorénavant tous les deux mois, au moins jusqu'en septembre.

Un exemple de journée vintage ?

Le matin, je prends mon petit dej' chez APDM. Ensuite je vais faire un tour à la place du Jeu de Balle et chiner de la vaisselle chez les Petits Riens. Je vais faire un tour au Pêle-Mêle et puis ensuite je vais manger un stoemp chez « Le chineur ». Si c'est un dimanche, je vais faire un tour au Brussels Vintage Market. Je fais ensuite un tour de mes magasins de fringues préférés qui sont Gabriele Vintage, Lucien Cravate, Tata Yoyo et Lady Paname. Je termine la soirée au Magic Mirrors. Gloria Rojas Galvez

 

Shopping Mode Friperies, vêtements vintage et dépôts-vente