Rouliroula relève le défi de Mobile en Ville

Après cinq jours et 500 kilomètres perchés sur des rollers, la cinquantaine de participants du défi Paris-Bruxelles est arrivée sur la place de la Monnaie ce vendredi midi. Nous les avons accompagnés sur les derniers kilomètres.

Créé le 22/08/2014 - Dernière mise à jour le 22/08/2014

Partis lundi du parvis de Notre-Dame, les 6 personnes à mobilité réduite et leurs pousseurs en roller n'étaient pas mécontent d'apercevoir les premiers immeubles de Bruxelles ce vendredi matin tout en longeant le canal de Charleroi. Pour plus d'infos, n'hésitez pas à (re)lire notre présentation du défi.

[Parti de Nivelles ce matin, le peloton Mobile en Ville et Rouliroula a fier allure sur le halage.]

Si les visages sont marqués par la fatigue, le sourire prend nettement le dessus. Les participants ont vite oublié le dénivelé et la météo dantesque de l'étape vers Maubeuge. Olivier Baudoux, président de l'ASBL bruxelloise Rouliroula, résume très bien le sentiment du groupe: Ces cinq jours représentent un gros effort physique mais avant tout c'est le joie de vivre du groupe, son esprit, qui va rester gravé dans nos mémoires.

Parole à trois chaisards du peloton.

Wendy

Wendy, la chaisarde bruxelloise est fière d'elle et de ses pousseurs. Son visage s'éclaire avant d'avouer qu'elle n'est pas prête d'oublier une telle aventure. Sur la place de la Monnaie, c'est un véritable comité d'accueil qui l'attend. Une petite larme bien justifiée s'échappe alors des ses yeux...

 

Alex

Comme Wendy, Alex a fêté son quarantième anniversaire cette année. Il est un des quatres chaisards français. En quittant Paris lundi, il a laissé derrière lui sa femme et leur fils de 13 ans et les a échangé contre cinq pousseurs. Tanguy, Claudia et Xavier, ses trois mousquetaires l'ont accompagné durant toute la randonnée. Aujourd'hui Caro et Nadia, la présidente de Mobile en Ville, renforcent les effectifs. Tanguy, le chef de file, entre dans les détails : Mon expérience du Paris-Londres m'a fallu le rôle de capitaine. Je gère mon équipe de pousseurs, veille au bon relais, prévient des dangers de la route tandis qu'Alex s'occupe du freinage.

 

Ricardo

Ricardo le seul Anglais de la bande s'est entraîné en compagnie de ses pousseurs dans les parcs et les rues de Londres. On a découvert le relief entre Paris et Bruxelles. Encore ce matin, il y avait de belles montées et de belles descentes. Malgré ses petits pépins physiques, Ricardo n'a que deux mots à la bouche, en anglais dans le texte: Great! Lovely!

 

La caravane de Mobile en Ville vous attend toute l'après-midi sur la place de la Monnaie. La caravane a pour but de sensibiliser au handicap moteur. Vous pouvez prendre place dans un fauteuil roulant afin de vous rendre compte des différentes difficultés auxuelles doivent faire face les personnes en situation de handicap moteur.

En 2016, Mobile en Ville remettra le défi avec un nouveau raid au départ de l'hexagone pour une destination inconnue à ce jour...