Vol virtuel au-dessus de Bruxelles

Un clic de souris et vous voilà en train de survoler Bruxelles sous un angle inattendu. Le site Brussels From Above vous transporte de panorama en panorama à la découverte de la capitale vue du ciel. Ces images sont l’œuvre du photographe belge Herman Desmet, spécialiste de prises de vues à 360°.

Créé le 22/04/2015 - Dernière mise à jour le 03/08/2015

Tel un faucon pèlerin, vous allez planer dans le ciel de Bruxelles et vous poser au sommet de l’un des 27 points culminants de la capitale. Enfin presque… En réalité, vous serez assis derrière votre ordinateur et, armé de votre souris, vous prendrez possession de l’horizon bruxellois depuis les commandes du site Brussels From Above.

Le photographe malinois, Herman Desmet, travaille depuis trois ans sur ce projet. Alpiniste chevronné et photographe passionné, il s’est hissé au sommet de 27 bâtiments bruxellois pour vous ramener des images panoramiques à couper le souffle. « Comme je ne peux pas passer toute l’année à la montagne, le projet Brussels From Above m’a permis d’allier mes deux activités préférées à Bruxelles ».

[© Herman Desmet]

Un reflex dans les nuages

Du nord au sud et de l’ouest à l’est, la capitale se dévoile à 360 degrés sous l’objectif d’Herman Desmet. Le photographe a capturé sur son site des vues imprenables des plus hauts sommets de Bruxelles. Sur les toits des tours du Midi, Up-Site, Madou et Reyers, il a déployé un pied de 10 mètres pour permettre à son reflex de grappiller encore un peu plus de hauteur. « Une fois que j’ai immortalisé le paysage, j’assemble les photos bout à bout à l’aide d’un logiciel informatique », explique Herman Desmet.

La qualité des images est surprenante. Le patrimoine bruxellois a fier allure. Vous aurez l’impression de pouvoir toucher du doigt les ardoises de la Porte de Hal tandis que, perché sur la boule supérieure de l’Atomium, vous entendrez presque le vent faire claquer le drapeau belge.

Secrets de photographe

Après avoir un peu navigué sur le site, certains panoramas vous auront peut-être interloqués. Comment Herman Desmet a-t-il donc fait pour obtenir une telle vue des Marolles ? L’artiste nous éclaire : « Il y avait un building en construction à côté de la place du Jeu de Balle. J’ai eu l’occasion de monter sur la grue du chantier avec l’architecte du bâtiment. Il lui a fait faire un tour de 360° et j’ai pris une photo tous les 10°. Ensuite, j’ai effacé la grue grâce à Photoshop ».

[Place du Jeu de Balle © Herman Desmet]


En décembre 2013, Herman Desmet profite de la Brussels Skyliner pour immortaliser un panorama imprenable : celui du Palais Royal. La tour d’acier de 85 mètres érigée dans le cadre des Plaisirs d’Hiver lui donne l’opportunité de prendre des photos d’une zone interdite de survol.

[Palais Royal © Herman Desmet]

Accéder aux sommets

Selon Herman Desmet, obtenir l’accès aux sites a représenté la plus grosse difficulté du projet Brussels From Above. « Il fallait essayer de convaincre les agents de sécurité, ce n’était pas évident. Pour l’Atomium et la Tour Madou, j’ai du attendre très longtemps avant de recevoir l’autorisation d’accéder aux sites ».

Les sommets accessibles au public

Si surfez sur « Brussels From Above » vous a fait rêver, sachez que certains sommets sont accessibles au grand public. Depuis les Arcades du Cinquantenaire, l’esplanade de la place Poelaert, le restaurant de l’Atomium ou la galerie du dôme de la Basilique de Koekelberg, vous pourrez admirer la ville qui s’étale sous vos pieds.