TOP

Appel à témoins : qui est Georgette ?

Olivia Regout.

15 Jul 2014, 15:07 Last Updated: 03 Sep 2014, 07:09

Chers lecteurs, chers Bruxellois d’hier, nous faisons appel à vos souvenirs ! Nous recherchons des informations concernant Georgette, fille d’un fabricant de chaussures à l’époque de la libération de Bruxelles en 1944, et de son fils. Pourrez-vous apporter l’étincelle qui mettra le feu à la botte de foin ?

Par un matin du mois de juin 2014, la rédaction de BrusselsLife reçoit un message du Yorkshire en Angleterre. Robb et Bruce Robinson sont à la recherche de leur demi-frère dont ils ne savent presque rien. Leur père, William Robinson dit « Bill », n’a laissé derrière lui que quelques maigres indices…

L’histoire est celle d’une rencontre comme il y en eut beaucoup lors de la seconde guerre mondiale. Bill appartient à la « Division des Guards » qui au matin du 4 septembre 1944 libère Bruxelles. Au milieu de la liesse qui s’empare des Bruxellois, le soldat anglais rencontre Georgette. S’en suit une relation épisodique perturbée par un conflit mondial qui n’a pas encore dit son dernier mot. Quelques mois plus tard, Georgette donne naissance à un fils. Malheureusement, le couple anglo-bruxellois ne résistera pas à l’après-guerre et Bill les perdra tous les deux de vue.

Ce que l'on sait

- On recherche Georgette et son fils
- Elle avait entre 18 et 25 ans à la fin de la Seconde Guerre Mondiale
- Elle a rencontré Bill le jour de la libération de Bruxelles, le 4 septembre 1944.
- Georgette parlait un anglais parfait
- Bill et Georgette se sont revus plusieurs fois entre 1944 et 1946 et ont eu un fils
- La famille de Georgette était active dans le commerce de la chaussure

Aujourd’hui, la fratrie Robinson multiplie ses recherches pour retrouver la trace de ce demi-frère aîné. Alors que Bruxelles s’apprête à fêter les 70 ans de la libération, Bruce et Robb tentent cette fois leur chance auprès de notre média. Après tout, vous êtes 27.000 Bruxellois à nous suivre sur Facebook et plus de 400.000 à nous lire chaque mois. Cette histoire évoquera peut-être quelques souvenirs à l’un d’entre vous…

William Robinson, soldat de l’armée britannique

William Robinson est né le 5 février 1923. A presque 19 ans, « Bill » est appelé à rejoindre le centre d’entrainement du 9e Régiment de l’artillerie Royale à Harrogate. Quelques mois plus tard, il rejoint le « 55th Field Regiment » qui intègre durant cette même année 1942 la Division Blindée des Guards. C’est dans ces rangs que Bill participera le 4 septembre 1944 à la libération de Bruxelles. Il fait partie des premiers britanniques à entrer dans la ville sous les acclamations d’une foule de Bruxellois en délire. Le soir de l’incursion, les troupes allemandes sont en déroute et Bill et ses compagnons ont investi la Plaine des manœuvres à Etterbeek.

 

Crédit photo : 'WW2 People's War is an online archive of wartime memories contributed by members of the public and gathered by the BBC. The archive can be found at bbc.co.uk'

La rencontre de Bill et Georgette

Bill Robinson est mort en mars 1999 en laissant très peu d’informations à ses enfants. De sa rencontre avec Georgette, ses fils n’ont jamais entendu que des bribes de récit.

Bruce Robinson, son fils cadet, raconte : « Le soir de la libération de Bruxelles, il était de garde. Le soldat qui devait prendre sa relève était en retard, apparemment trop occupé à apprécier les festivités qui avaient lieu au quatre coins de la ville. Alors qu’il faisait les cent pas en maudissant à voix basse l’insubordination de son compagnon d’armes, une jeune Bruxelloise lui adressa la parole dans un parfait anglais, ce qui le surprit ». Cette personne n’était autre que Georgette.

Après la libération de Bruxelles, Bill et sa division continuent leur marche vers les Pays-Bas puis l’Allemagne. Après la victoire des Alliés le 8 mai 1945, Bill reste en Allemagne jusqu’en décembre 46 où il passe au service de l’intendance militaire (Army Catering Corps). Durant tout ce temps, il reverra Georgette à plusieurs reprises lors de permissions qu’il passera notamment à Bruxelles. C’est lors de ces entrevues exceptionnelles que fût conçu le fils de Bill et Georgette.

Une fois sa mission en Allemagne terminée, la relation du jeune couple prend fin. Bill Robinson rentre chez lui à Hull au Royaume-Uni et devient pêcheur sur un chalutier. Quelques années plus tard, il se marie avec Mrs. Robinson avec qui il aura trois enfants : Len, Bruce et Robb. Il n’aurait plus revu Georgette après sont retour outre manche mais serait resté en contact avec elle pendant quelques temps. Selon ses enfants, ni Bill, ni Georgette n’étaient prêts à renoncer à leur pays pour celui de l’autre.

Retrouver la trace de Georgette…

Peu de temps avant sa mort, Bill Robinson s’est replongé dans son passé pour tenter de retrouver la trace de Georgette et de son fils… Malheureusement, il n’a pas eu le temps de faire aboutir ses recherches.

[Bruce, Bill and Robb Robinson, 1978]

Après la disparition de leur père en 1999, Bruce et Robb ont donc pris le relais. Ils se sont tournés vers la Croix Rouge et l’ancien Régiment de Bill Robinson, sans succès. Curieux d’en savoir plus sur la vie de soldat de leur père et dans l'espoir de rencontrer leur demi-frère, c’est vers Bruxelles qu’ils se tournent aujourd’hui pour trouver la piste qui les mènera à Georgette.

Que sait-on de Georgette et de son fils ?

Avec le peu d’informations que les frères Robinson ont compilé en surprenant des conversations familiales ou à travers quelques confessions de leur père, ils n’ont malheureusement pu recueillir que quelques maigres informations.

Georgette aurait appartenu à une famille de fabricants de chaussures à Bruxelles et aurait habité dans les alentours du Cinquantenaire. Elle aurait fait partie de la Croix Rouge durant la guerre bien que les archives de l’organisation n’ont rien révélé jusqu’à présent.

Le fils de Bill et Georgette pourrait s’appeler Christian. Cependant, Bruce Robinson avoue ne pas faire totalement confiance à sa mémoire sur ce point...

Informations à confirmer

- Georgette habitait dans le quartier du Parc du Cinquantenaire et de la gare d'Etterbeek
- Elle était bénévole pour la Croix-Rouge
- Le fils de Bill et Georgette pourrait s'appeler Christian

Si cette histoire évoque chez vous un souvenir, si ces noms vous rappellent quelqu’un, nous attendons vos témoignages à l’adresse suivante : [email protected]

Blog