TOP

BONNE RECETTE DE BOMA Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se bodding !

Rédaction BrusselsLife.be. Alimentation

17 Mar 2020, 00:03 Last Updated: 18 Mar 2020, 10:03

Là où le reste du monde fait valser ses tartines un peu séchées dans un grille-pain ou les imbibent de lait et d’œuf avant de les perdre quelques minutes dans une poêle bien beurrée, les Bruxellois les transforment en bodding !

© sandraguti7/Instagram

Il y a quelques années, le bodding était, comme les frites et les ballekes, une véritable institution bruxelloise. Aujourd’hui, pour dénicher ces restes de pains et de viennoiseries recuits après avoir été accommodés de rhum, d’eau, de cassonade, de sucre de gros calibre et de raisins, vous devrez pousser la porte des boulangeries traditionnelles de la capitale. Brusselslife vous fait découvrir l'origine du bodding, la recette traditionnelle bruxelloise et certaines déclinaisons gourmandes à déguster !

Le bodding, wadesda ?

“Bodding”. Non, il ne s’agit pas de Paul Olaf Bodding (1865-1938), missionnaire chrétien aux Indes et éminent folkloriste-linguiste norvégien, ni de feu Robin Gibb (1949-2012) des Bee Gees surnommé “Bodding” dans son enfance… Le bodding dont on parle ici est l’une des spécialités culinaires bruxelloises, plus précisément un dessert. C'est une version du pudding réalisée avec des restes de boulangerie : du pain, des couques, etc. On y ajoute ensuite des œufs, du sucre candi, des raisins secs et du rhum dans sa variante brusseleir ! On obtient au final un cake avec la texture du fudge et le goût du pudding.

Aussi orthographié “bodink”, "bodding" serait une contraction du mot flamand "brood" et du mot anglais "pudding", son origine remonterait au Moyen Âge. Il est aussi connu sous les noms de "pain de chien" ou "gâteau du pauvre". Wikipedia nous apprend que le pudding au pain est également populaire dans les contrées anglo-saxonnes comme le Canada (principalement au Québec), les États-Unis et le Royaume-Uni. Le Mexique possède également un plat qui lui est proche avec le capirotada, consommé durant le Carême.

Veritable madeleine de Proust pour de nombreux Bruxellois, le bodding garnissait les tables du déjeuner et du goûter d’autrefois. Préparation facile et anti-gaspi par excellence, s’il a presque disparu des étalages des boulangeries (il n’est encore présent que dans certaines boulangeries traditionnelles), le bodding revient en force avec la tendance zéro déchet !

Si sa recette est aisée car à base de récup’, il n’en reste pas moins un gâteau bien calorique. Dessert ou gourmandise (appelez-le comme vous voulez), bodding classique ou agrémenté, servi avec du café (une "jat'café" comme on dit à Bruxelles), du thé ou du chocolat chaud, c’est un pur délice !

La recette du bodding à la bruxelloise

Totalement dans l'air du temps, la recette traditionnelle du bodding est facile à réaliser et permet de réutiliser les restes de pain et de couques que vous n'avez pas encore mangé. Il existe sans doute autant de recettes de bodding que de familles bruxelloises. Le principe reste toutefois le même… La recette bruxelloise classique est à base de raisins secs et de rhum. A vous d’adapter les grandes lignes qui suivent selon vos goûts et vos envies ! Elle est en tout cas parfaite pour cuisiner avec vos ketjes.

Ingrédients :

  • 1 kg de reste de pains et couques
  • 10 cl de lait tiède
  • 20 cl (une tasse) de café fort
  • 150 g de raisins secs
  • 4 oeufs
  • 6 cuillères à soupe de cassonade
  • 6 cuillères à soupe de sucre semoule
  • 1 cuillère à soupe de rhum brun

Préparation

  • Rassemblez tous vos restes de pains et couques : pains blanc, pains gris, cramiques, pistolets, croissants… tout le monde est le bienvenu !
  • Coupez le tout en petits morceaux avant d’arroser de lait et de café. Laissez tremper pendant une heure et demie. 
  • En même temps, faites tremper les raisins secs dans le rhum avec deux cuillères à soupe d'eau durant autant de temps.
  • Après une heure et demie, égouttez le mélange de reste, de lait et de café.
  • Ajoutez les œufs et les deux sucres aux raisins et au rhum. Mélangez.
  • Incorporez le mélange aux restes et bien malaxer le tout.
  • Versez la préparation dans un moule et cuire entre 90 et 120 minutes dans un four préchauffé à 150 degrés.

Pour être réussi, votre bodding doit rester un petit peu mou et humide au cœur. Smakelijk !

Vous pouvez sinon accomoder votre bodding de bon chocolat belge à la place des raisins secs ou de pommes, au choix.

Où acheter du bodding à Bruxelles ?

On trouve encore du bodding sur quelques marchés et dans certaines boulangeries traditionnelles. Du côté de chez Sirre (Koekelberg, Stockel et Jette), la belle portion revient à 2,95 € et quand on vous parle de belle portion : on vous promet d'être rassasié. A Auderghem, L'Epi d'Or propose le bodding entier (900 gr) à 4 € ou le demi à 2 €.

 

F.SOL. & M.DEK.

 

Alimentation Boulangeries-pâtisseries Bruxelles typique Belge Plats belges Recettes