Bruxelles plus propre ?

Écrit par Frédéric Solvel - 23 oct. 2013, 00:00 (Mis à jour: 12 janv. 2022, 04:28)
Bruxelles plus propre ?
Bruxelles traîne une réputation de ville sale. Au printemps dernier, la sortie médiatique de Jean Quatremer nous l’a rappelé brutalement et a secoué le microcosme bruxellois. Bruxelles pas belle, Bruxelles pas propre… Comment rendre Bruxelles plus propre ? La balle est aussi dans notre camp !

D’entrée de jeu, Jean Quatremer, correspondant du quotidien Libération, avait frappé fort : « Pour les exilés fiscaux français qui débarquent à Bruxelles, le choc à l’arrivée risque d’en laisser plus d’un sur le carreau, tant la capitale belge est laide et sale, hormis quelques îlots presque miraculeusement préservés. » Le ton était donné…

Prologue

Avant de commencer, petite précision utile : nous ne parlerons pas ici de travaux publics, de pression automobile ou de vision architecturale. Du déchet, encore du déchet et rien que du déchet!

Acte 1 :: La répression

Avant de commettre votre prochaine « petite » incivilité, jetez un œil à votre portefeuille ! Si vous veniez à être surpris par les forces de l'ordre, l’amende pourrait s’avérer salée.

Acte 2 :: Le politique s’en mêle

Quand il s’agit de politique, les choses ne sont jamais simples! Mais qui est responsable de quoi ? Chaque commune assure les missions régulières de propreté. Bruxelles-Propreté se charge des collectes et des bulles à verres. Jusque là, ça va… Mais ça se complique vite. Bruxelles-Propreté gère en effet aussi la propreté des voiries régionales et de certains quartiers… Et pour couronner le tout, Bruxelles Environnement (ex-IBGE) prend en charge la propreté des parcs régionaux tandis que la STIB et la SNCB gèrent leurs stations. Malheureusement, le pouvoir politique n’a pas toujours les moyens de ses ambitions. Pas toujours facile à suivre… En attendant, n’hésitez pas à contacter Bruxelles-Propreté (0800/98.181) ou votre commune qui vous informeront et vous aideront à trouver une solution.

De son côté, la Ville de Bruxelles et son service propreté publique sont actifs sur tous les fronts: corbeilles urbaines, journée de la propreté, comité propreté, effacement des tags, toilettes publiques, canisites,… Un seul numéro à retenir : 0800/90.107. Malgré ces initiatives, avouons-le, le pouvoir public pourrait mieux faire.

Acte 3 :: Le citoyen à l’attaque

La volonté politique ne suffira pas à faire briller la ville comme un sou neuf, de nombreux citoyens l’ont compris et se retroussent les manches. Les citoyens branchés dégaineront leurs smartphones à la moindre crasse pour la signaler sur BetterSreet ou Fix my street, s’il s’agit d’un problème de voirie.

A la veille de sortir vos sacs, soyez sûrs d'avoir bien trié vos déchets et pensez à les protéger des attaques des renards et autres bêtes à quatre pattes.

Quelques Etterbekois et Everois testent actuellement un système de récolte de déchets organiques. Avant une généralisation à toute la Région Bruxelles-Capitale. Plus d'informations sur www.be-organic.be.

Avant d’abandonner un électro aux encombrants ou à la déchetterie, ayez le réflexe du Repair Café. Avec un peu de chance, il retrouva une deuxième jeunesse et ne traînera pas sur le trottoir en attendant la passage du camion.

S'inspirant du mouton de Panurge, quelques Bruxellois, parfois réunis en collectif, ont décidé de rendre la ville plus belle... En espérant ainsi décourager ceux qui voudraient la salir. Chapeau bas aux Brussels Guerilla Gardeners et aux Brussels Farmers qui mettent un point d'honneur à fleurir nos rues...

A l'initiative de l'Union Européenne (et de ses fonctionnaires qui tranforment la place du Luxembourg en décharge les jeudis soirs d'été), une Semaine de la réduction des déchets est organisée au mois de novembre. Pour la première fois en 2013, et avec le soutien de Bruxelles Environnement, les citoyens sont invités à y participer.

Acte 4 :: Le privé prend le train en marche

Depuis l’été 2013, le Westland Shopping d’Anderlecht a trouvé la solution pour éradiquer les chewing-gums de ses trottoirs: des « poubelles à chewing-gums » sous forme ludique. Des blocs de feuilles garnis d’émoticônes permettent aux mâcheurs compulsifs de venir coller leur pâte plutôt que de l’envoyer paître sur le pavé.

quoi que tu fasses...

Epilogue

[Mode moralisateur ON]
Et si la propreté de la ville, de notre ville, était aussi une question de civisme ? Le Bruxellois, de souche ou d’adoption, aurait-il perdu tout sens du respect des autres ? Si quelqu’un a jeté un papier, pourquoi ne ferais-je pas de même…
[
Mode moralisateur OFF]

Avez-vous apprécié cet article?

Partagez-le

Chargement de l'article suivant ......

Newsletter

Chaque semaine, du nouveau contenu dans votre boîte mail

Newsletter

Découvrez plus de 12 000 adresses et événements

Profitez de toutes les sections de BrusselsLife.be et découvrez plus de 12 000 adresses et un grand choix d'événements, d'informations et de conseils et astuces de notre écriture.

Brusselslife.be
Avenue Louise, 500 -1050 Ixelles, Brussels,
02/538.51.49.
TVA 0472.281.221

Copyright 2022 © Brusselslife.be Tous droits réservés. Le contenu et les images utilisés sur ce site sont protégés par le droit d'auteur. la propriétaires respectifs.

www.brusselsLife.be/[email protected]