TOP

HUE DADA ! La collecte hippomobile : des chevaux de trait pour ramasser nos déchets

Kaya Josse.

06 Apr 2018, 12:04 Last Updated: 13 Jun 2019, 22:06

Plus écologique et économique, séduisant les grands comme les petits, la collecte hippomobile est présente à Bruxelles depuis 2011. Découvrez cette pratique bien bruxelloise !

La collecte hippomobile : des chevaux de trait pour ramasser nos déchets
La collecte hippomobile : des chevaux de trait pour ramasser nos déchets

Un peu d’histoire

Apparus vers le 18ème siècle et issus d’une race puissante et de grande taille, les chevaux de trait  sont couramment utilisés pour tracter des véhicules et divers matériaux. Sur notre continent, ils ont initialement été choisis pour effectuer des activités et militaires, ainsi que d’autres services, comme le transport de personnes. Suite au développement du chemin de fer et des transports en commun, leur utilisation est devenue obsolète. Leur élevage est alors orienté vers un objectif de pure consommation. C’est seulement depuis les années 90 qu’ils sont à nouveau utilisés dans le cadre de l’équitation et de l’attelage. 

Des avantages à différents niveaux

Ce  type de ramassage des ordures permet d’assimiler le cheval par rapport à des enjeux contemporains comme le développement durable. Contrairement au traditionnel ramassage de déchets, la collecte hippomobile pollue moins et incite les citoyens à respecter l’environnement. D’un point de vue économique, elle engendre moins de frais, notamment au niveau de l’entretien du cheval qui est moins coûteux que celui d’un camion-poubelle ou d’un autre engin. Par ailleurs, ce type d’initiative intrigue les enfants comme les adultes, qui n’hésitent pas à sortir leur smartphone pour prendre une photo et à entrer spontanément en contact avec les travailleurs qui accompagnent ces imposants équidés.  
 

Adéquat pour une utilisation en ville, le dispositif permet aux chevaux de transporter de lourdes charges et de s’arrêter régulièrement en toute sécurité. Il y a également une période d’adaptation pour permettre aux animaux de découvrir leur nouveau milieu dans des conditions optimales. Durant cette période, les charges à tracter sont moins importantes et le temps de travail réduit.
 

Cela se passe à Bruxelles

Première commune bruxelloise à avoir opté pour la collecte hippomobile, Schaerbeek compte désormais trois chevaux de trait. Installés dans le parc Josaphat, ils parcourent quotidiennement la commune pour en récolter une partie des déchets.

 

Si vous vous êtes récemment promenés dans la Forêt de Soignes, vous avez peut-être déjà aperçu les six chevaux et les deux ânes, qui sont depuis peu chargés du ramassage des nombreuses poubelles qui s’y trouvent.

 

Soyez attentifs et n’hésitez pas à prendre une petite photo de ce moment inédit !

Environnement Collecte et transport de déchets