TOP

Comment énerver un Bruxellois à coup sûr!

Comment énerver un Bruxellois à coup sûr!

Vous cherchez désespérément la goutte qui viendra gonfler les flots de la Senne et la faire sortir de son voûtement? Vous voulez tester les limites de vos amis bruxellois? Voici quelques pistes, quelques gouttes d’eau pour faire déborder le vase.

Et si vous voulez ménager les susceptibilités, vous saurez dorénavant ce qu’il ne faut pas faire!

1 - Écorcher la prononciation de Bruxelles et tenter l’accent

Spécialité française par excellence, le [bruksel] irrite autant qu’il choque. Cette seule prononciation erronée suffit souvent à faire tomber les masques. Et cerise sur la gâteau, immergez votre Bruxelles écorché dans une phrase que vous prononcerez avec un soi-disant accent belge et que vous ponctuerez d’un "une fois". A moins d’être Coluche, vous ferez choux (de Bruxelles) blanc.

2 - Titiller son chauvinisme culinaire

Si le Bruxellois n’aspire à aucun monopole culinaire, il est plutôt du genre à partir en croisade pour défendre les spécialités du cru.

Si Hannibal et ses pachydermes ont vaincu les Alpes, il ne voit pas pourquoi l’éléphant de Côte d’Or devrait plier sous le poids du Mont Cervin de Toblerone.

En faisant la file à Jourdan ou à Flagey, demandez-lui quelle sauce il veut sur ses french fries et vous finirez comme les tubercules dans la graisse bouillante. Au moment de vous réconcilier autour d’une bière, n’oubliez pas de préciser que rien ne vaut une pils allemande juste avant de trinquer.

3 - Affubler de la nationalité française les héros de sa jeunesse

Allons enfants de la Patrie, le jour de gloire est arrivé ! Brel,Tintin, Magritte, Stromae et les autres sont bien français ? Non peut-être? Entendez-vous dans nos campagnes mugir ces féroces Bruxellois? Vous pourriez bien finir, comme un chien bâtard, noyé dans la Senne.

4 - Brussels is Boring

Quand le Bruxellois a appris que sa ville avait été élue la plus ennuyeuse d’Europe par le site TripAdvisor, il a failli s’étouffer dans sa gueuze ! Si vous voulez lui porter le coup de grâce, n’hésitez pas à lui souffler que votre expérience au Delirium représentait le seul éclat de votre passage dans la capitale. A force d’insister sur le fait qu’il ne se passe rien à Bruxelles, vous parviendrez assurément à faire sortir votre interlocuteur de ses gonds.

5 - Être sur qu’il est supporter d’Anderlecht

En entamant une conversation footballistique, partez du postulat que tous les Bruxellois sont supporters des mauves et blancs et avec un peu de chance vous tomberez sur un rouche qui en plus d’être passablement irrité pourrait bien vous mettre dans le même sac que Steven Defour.

6 - Faire des généralités

Lorsque vous demanderez à un Bruxellois dans quel quartier il habite, n’oubliez pas de hocher la tête d’un air entendu en fonction de sa réponse. Poursuivez la conversation en appuyant quelques clichés grossiers sur sa commune. Tu viens de Saint-Gilles ? Tu marches pieds nus en grignotant des épis de maïs bio. Uccle ? Tranquille la vie ! C’est un peu le XXIe Arrondissement de Paris ça non ? Tu vis dans le quartier Dansaert ? Ah c’est pour ça la moustache et le fixie ! Tu surfes sur la vague hipster...

Show more
Blog