TOP

Guide de survie aux 20 kilomètres de Bruxelles

Guide de survie aux 20 kilomètres de Bruxelles

Avec 40.000 participants, les 20 kilomètres de Bruxelles n’ont pas usurpé leur surnom de grand-messe bruxelloise du jogging.

Pour ne pas être noyé par la vague de coureurs qui s’apprête à déferler sur la rue de la Loi, BrusselsLife.be partage avec vous ces quelques trucs et astuces.

Avant la course

Entrainez-vous sérieusement. Vingt kilomètres ce n’est pas un marathon mais ce n’est pas une raison pour prendre les choses à la légère. S’il est encore temps, consultez nos plans d’entraînement.

N’essayez pas de combler votre déficit de kilomètres les 10 derniers jours. Reposez-vous et présentez-vous frais comme un gardon sur la ligne de départ au Cinquantenaire.

Etudiez le parcours des 20 kilomètres de Bruxelles et profitez éventuellement du prochain week-end pour en faire le tour en vélo histoire d’encore mieux l’appréhender.

Ne cédez pas à la tentation d'un changement de matériel de dernière minute, cela vous délivrera du mal. Les jolies baskets qui vous font de l’œil depuis quelques jours dans la vitrine de votre magasin de sport préféré risquent bien de transformer vos pieds en un carillon le jour de la course…

Retirez votre dossard à l’avance au bureau des 20 kilomètres et customisez-le. Ajoutez votre prénom avec un gros marqueur à l’avant pour recevoir des encouragements personnalisés et indiquez vos temps de passage à l’arrière pour surveillez votre allure…

La veille au soir, attablez vous en pensant au lendemain: une bonne assiette de pâtes al dente et une pièce de viande blanche. Faites, pour une fois, l'impasse sur la bolognaise et le fromage. Ne faites pas bombance pour autant...

Le jour de la course

Fixez un rendez-vous à vos proches après la course pour les retrouver facilement. Notre bon plan ? Les terrasses de Mérode, pas trop loin et idéalement situées pour la réhydratation.

Ne portez que des vêtements déjà testés à l’entraînement pour éviter tout risque de frottement. Oubliez le noir et le blanc, choisissez un t-shirt de couleur aux motifs reconnaissables parmi quarante mille autres. Vous aiderez ainsi votre famille et vos amis à vous repérer dans la foule des participants.

Histoire d'O

Fixez votre dossard à l’avance chez vous. Vous serez certain d’avoir assez d’épingles. Vous éviterez par la même occasion de vous entailler le doigt et de rejoindre la Belle au Bois Dormant dans son profond sommeil.

Buvez assez mais pas trop, sous peine de prendre l’abonnement aux « Cathy Cabines ». Emmenez quelques feuilles de papier WC avec vous, elles pourraient vous être utiles. Laissez votre voiture au garage et empruntez les transports en commun pour rejoindre le Cinquantenaire.

N’oubliez pas votre ticket de la STIB qui n’est plus compris dans le dossard depuis quelques années. Si vous n’êtes pas trop loin du Cinquantenaire, envisagez également le vélo. Il y a de la place sur les grilles du parc pour cadenasser tout le peloton du Tour de France. Si vous venez de l’extérieur de Bruxelles, utilisez les parkings de dissuasion.

Pendant la course

Vérifiez l’heure de départ de votre vague et présentez-vous assez tôt au Cinquantenaire. En cas de mauvais temps, prévoyez un sac poubelle pour vous couvrir...

Kilomètre 0 - Cinquantenaire. Trouvez votre box de départ, installez-vous, asseyez-vous, buvez quelques gorgées et n’oubliez pas de vous relever le temps de l’hymne national. Même si nous sommes sûrs que vous connaissez par cœur la version de Béjart du Boléro de Ravel, on préfère profiter de votre démonstration un autre jour. Economisez vos jambes, vous les mettrez suffisamment à contribution durant le reste de la journée.

C’est parti ! Profitez de chaque instant et de chaque mètre qui vous sépare désormais de l’arrivée.

Kilomètre 2. Palais Royal. Fuyez les pavés de la place des Palais et empruntez le trottoir. Ne loupez pas la bordure…

Ne sautez pas les ravitaillements, votre moteur a besoin de carburant !

Kilomètre 3 - Place Poelaert. N’hésitez pas à emprunter le tunnel de droite pour éviter la foule qui plonge au plus court dans le tunnel de gauche. 

Ne cherchez pas le Roi dans le peloton, il est forfait cette année...

Kilomètre 6 - Bois de la Cambre. C’est parti pour trois kilomètres dans le Bois de la Cambre. Pas le temps pour un détour par le Chalet Robinson mais le moment idéal pour s’offrir un pipi nature.

Si vous croisez un des 58 félés qui a participé à toutes les éditions, saluez-le et félicitez-le.

Kilomètre 13 - Boulevard du Souverain. Entre Watermael et les Etangs Mellaerts, ne vous laissez pas tenter le site propre du tram. Vos 20 kilomètres pourraient se finir plus vite que prévu avec une cheville en moins.

Kilomètre 17 - Avenue de Tervuren. Dernier gros morceau de la journée : la montée de l’avenue de Tervuren. Contrairement à une croyance populaire, marcher dans la montée n’a jamais empêché personne de recommencer à courir en haut. A la hauteur du Palais Stoclet, il est temps de se remettre en route.

Macadam discussion

Kilomètre 19 - Montgomery. Les Arcades du Cinquantenaire, synonyme d’arrivée, sont enfin en vue. Mordez sur votre chique, rattrapez cette grande bringue que vous poursuivez depuis plusieurs kilomètres et mettez la gomme jusqu’à l’arrivée.

Kilomètre 19,850 - Cinquantenaire. Ca y est ! Vous y êtes presque et miracle, votre fille, votre fils ou un de vos neveux et nièces s’est frayé un chemin jusqu’au premier rang. Faites le passer de l’autre côté de la barrière et franchissez la ligne avec lui. Un souvenir que vous partagerez longtemps…

Après la course

Bravo ! Pour la première ou la trente-cinquième fois vous êtes arrivés au bout des 20 kilomètres de Bruxelles. Retrouvez votre famille, vos amis ou vos supporters… Partagez votre expérience et célébrez votre réussite. Avant de resauter dans vos baskets à la recherche d’un nouvel objectif à atteindre dans les prochaines semaines.

Show more
Sports individuels Sports individuels Jogging

Like this content?
Subscribe for updates!

Your information will be used in accordance our Privacy policy

Plus d'articles